Recherche

Plus zen la vie

Prenez en main votre bien-être

Tag

Médecine traditionnelle chinoise

Atelier de shiatsu 30 octobre : Énergie du Métal – Les Poumons et le Gros Intestin en décubitus dorsal et ventral

Plus zen la vie vous propose son deuxième atelier de l’automne axé sur l’énergie du Métal. Cet atelier d’une durée de 3 heures est avant tout un shiatsu familiale pour retrouver tonus et vitalité et un moment de partage énergétique puisque l’intérêt est le travail en binôme. 

Programme :

  • 1ère partie : relaxation et automassage do-in
  • 2ème partie : massage shiatsu sur le méridien du Poumon et du Gros Intestin en binôme (décubitus dorsal et ventral).

Corinne ANGOT

Corinne Angot, Shia Tsu, 25bis rue Desportes - 93400 Saint ouenPraticienne en zen-shiatsu (shiatsu de Masunaga). Diplômée de la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel (FFST) et certifiée en Shiatsu Kurétaké à l’Institut Thérapeutique de Tokyo auprès de Maître Masanori Okamoto. Praticienne bien-être et professeure de yoga, développe son activité en soins énergétiques et bien-être et initie à la pratique du shiatsu de confort en animant des stages et des ateliers dédiés à tous.

Informations pratiques

Date et horaires :
Dimanche 30 octobre de 10h00 à 13h00

Lieu :
Salles Saint-Roch
35, rue Saint-Roch 75001 Paris (plan d’accès)
Métro : Tuilerie (ligne 1)

Nous nous retrouverons dans la salle Saint-Exupéry. La salle se situe au 2ème étage et est accessible par l’escalier B.

Tarif :

  • 30 euros par personne (plein tarif)

Après l’inscription en ligne, envoyer un chèque d’arrhes de 15 €  à l’ordre de Guillaume FILLION à l’adresse suivante : 9, rue Michel Faraday 93200 Saint-Denis.

Venez avec un tapis de sol ou une grande serviette et une tenue ample et confortable.

Maximum 18 places

Ce stage est ouvert à tous, débutants ou non, sans limite d’âge. 

Inscription :

Confirmer votre inscription en suivant le lien ci-dessous :

https://goo.gl/forms/Go03TmAGOALZYvrm1

Pour plus de renseignements, appeler le 06 62 15 39 11.

Qu’est-ce que l’énergie du métal ?

L’énergie du Métal qui représente quelque chose de grande valeur, inaltérable et non dégradable se manifeste à l’automne. Le Métal symbolise la richesse dès le début de la civilisation et a toujours été un moyen d’échange ou de troc entre individus, groupes, nations.

On peut associer les deux méridiens liés à l’élément Métal à cette signification car les poumons agissent pour capter le composant le plus pur et ayant le plus de valeur dans le monde extérieur, le Qi de l’univers, et le Gros Intestin travaille pour évacuer du corps et de l’esprit ce qui n’a plus de valeur dans le processus de vie de l’individu. Par ce bais, les deux méridiens du métal travaillent conjointement pour l’échange.

Une autre capacité intrinsèque du Métal est sa capacité de conduction : variation de température, magnétisme, électricité, quand il traversent un métal, sont rapidement transmis au métal lui-même et donc à toute autre substance réceptive. Dans un sens le métal se comporte comme un milieu traversé par des messages, messages dont la transmission nécessite un changement d’état. C’est là la qualité essentielle de l’énergie du Métal qui peut changer d’état et cependant retourner à sa structure antérieure. Ainsi dans notre propre constitution énergétique, l’élément Métal implique notre capacité à recevoir et à transmettre des messages, à communiquer avec l’environnement et cependant à rester nous-mêmes. Il conduit et connecte.

D’autres propriétés de l’élément Métal dans la nature sont la force d’extension, la densité et la finesse ou précision. Toutes ces qualités permettent de l’utiliser pour fabriquer des structures ou instruments qui nécessitent une conception précise. Le métal permet des mesures justes, et par conséquent des constructions précises. C’est également le cas du Métal du corps et de l’esprit humain :

Le Poumon a la charge de ministre, il gouverne le Qi de tout l’organisme (Qi défensif), de lui émergent des rythmes bien régulés.

Les Poumons régissent le Qi, ils le reçoivent, transforment et le distribuent dans le corps : vers la peau pour se défendre, sur les méridiens pour nourrir et énergétiser tout le corps. Il descend vers les autres organes, plus particulièrement les Reins, où le Qi postnatal excédentaire s’ajoute à nos réserves constitutionnelles.

Le Gros Intestin a le rôle de missionnaire. Il a la charge du transit et établit la relation entre l’intérieur et l’extérieur. Les résidus et les transformations en procèdent .

Il reçoit de l’Intestin Grêle les restes de nourriture et de boisson, absorbe plus de fluides et excrète les déchets.

Anthony Rousseau, Ostéopathe

En cette fin du mois de juillet, j’ai envie de vous parler de l’ostéopathie. J’ai eu recours l’année dernière et au début de cette année à cette thérapie manuelle suite à deux accidents. Le premier sur le sacrum et le second sous le genou gauche. Après les quelques séances qui ont suivi mes deux accidents, j’ai retrouvé rapidement la mobilité de mon bassin et la mobilité de ma jambe gauche.

J’ai eu l’occasion de m’entretenir lors d’une interview avec Anthony Rousseau. Il est ostéopathe de profession et va vous faire part de son expérience et vous éclairer sur les bienfaits cette thérapie manuelle.

Bonne lecture à tous !

Bonjour Anthony parlez-nous de vous, qu’est-ce qui vous a donné envie de devenir ostéopathe ?

Plusieurs faits marquant m’ont orienté vers des études d’ostéopathe :

  • A l’âge de 15 ans, j’ai eu une grosse entorse à la cheville. J’ai consulté un kinésithérapeute puis un ostéopathe. Les séances d’ostéopathie ont eu les effets bénéfiques que je recherchais contrairement aux séances de kinésithérapie qui n’avaient pas suffi à tout régler. De plus, l’ostéopathe qui m’avait pris en charge avait travaillé complètement ailleurs par rapport à mes douleurs de cheville, c’est cela qui m’a beaucoup étonné et qui a éveillé ma curiosité. Je pense que c’est cette approche si particulière que j’avais envie de comprendre et de connaître.
  • Puis il y a eu la perte d’un proche vers l’âge de 17/18 ans. J’ai ressenti ce besoin de pouvoir accompagner et soulager les gens en tant qu’ostéopathe.
  • J’avais soif d’apprendre le mécanisme du corps humain.

J’ai eu envie par la suite de me lancer dans des études d’ostéopathie. Issu d’un bac scientifique, j’avais les connaissances adaptées pour pouvoir suivre ce chemin.

J’ai aujourd’hui 6 ans d’ancienneté dans la profession et je consulte à l’heure actuelle en cabinet à Voisins le Bretonneux, en Ile de France.

Qu’est-ce qui vous attire dans l’ostéopathie ?

Tout d’abord nous faisons notre propre diagnostic et pour cela nous disposons de plusieurs outils que nous mettons à profit en fonction des patients.

  • L’articulaire
  • Le musculaire
  • Le viscéral
  • Le crânien

C’est grâce à ces différentes techniques que l’ostéopathe conduira le corps du patient à retrouver son équilibre. Cela repose donc sur un principe propre à l’ostéopathie : l’homéostasie : le corps est capable de s’autoréguler si plus rien ne lui fait obstacle. C’est en cela que l’ostéopathie est intéressante.

De plus, l’ostéopathie est une philosophie. La base étant de trouver la cause aux douleurs ou aux blocages du patient. Ensuite, peu importe le chemin utilisé pour arriver à débloquer ses blocages. C’est là que les ostéopathes pourront intervenir très différemment les uns des autres pour débloquer un même blocage. Certains utiliseront du viscéral ou bien des techniques articulaires ou musculaires pour améliorer des douleurs de lombaires. Il existe différentes manières de procéder en ostéopathie. Chaque ostéopathe pourra avoir un angle de vue différent pour une même problématique chez un même patient. L’important étant bien évidemment d’améliorer la situation du patient quelle que soit la technique utilisée pour le traiter et le soulager. L’essentiel est donc de s’adapter à chaque patient en utilisant la technique qui lui correspondra le mieux. Puis on laissera le corps du patient agir de lui-même dans les heures et les jours qui suivront la séance d’ostéopathie.

Depuis quand cette pratique a vu le jour dans l’hexagone ?

Dans les années 1950, les kinésithérapeutes sont les premiers à avoir importé ces nouvelles techniques dans l’hexagone. Avant cette date, des kinésithérapeutes s’étaient expatriés aux USA, c’est là-bas qu’ils ont appris l’ostéopathie. Puis ces kinésithérapeutes sont revenus en Grande Bretagne avant de venir pratiquer et développer l’ostéopathie en France.

Après avoir lu un sondage de 2014 réalisé par Opinion Way, 48% de la population Française a recours à un ostéopathe. Qu’en pensez-vous ?

Ce sont les jeunes générations qui ont contribué à populariser la profession et permis aux personnes plus avancées en âge de consulter. Ces jeunes adultes ont pu amener leurs bébés ou enfants en consultation et conseiller à leurs parents de venir consulter en ostéopathie. L’ostéopathie permet de prendre en charge toutes les générations, sans différenciation.

De plus en plus de mutuelles démocratisent les séances d’ostéopathie en les rendant plus accessibles financièrement parlant.

Aujourd’hui nous assistons à une vraie reconnaissance des ostéopathes dans les institutions publiques et privées. Les entreprises ont de plus en plus recours à ce type de soins, pourquoi notre système de remboursement de soin dans l’hexagone fait blocage à la profession ?

En effet, les corporations d’ostéopathes entrent facilement dans les milieux professionnels. Il n’est pas rare que les CE des entreprises prennent en charge les consultations de leur personnel. Les ressources humaines communiquent sur cette pratique auprès du personnel en souffrance. Les séances d’ostéopathie réalisées parfois même sur le lieu de travail, tiendront aussi bien compte des mauvaises postures que les gens adoptent face à leur poste de travail que du stress généré par les relations professionnelles.

Même si les mutuelles font des efforts, la profession n’est pas encore reconnue par la médecine généraliste et les hôpitaux. Si bien que les ostéopathes sont exclus du système de remboursement de soin conventionnel. Selon certains, l’ostéopathie pourrait court-circuiter le parcours de soins classique : en consultant directement un ostéopathe, le patient pourrait ne pas consulter le médecin puis le pharmacien avec les médicaments fabriqués par les laboratoires et éventuellement la kiné prescrite par le médecin. L’ostéopathie est complémentaire des autres prises en charge, elle ne permet pas d’établir un diagnostic médical fait par le médecin ou de réaliser une rééducation permise par le kinésithérapeute. L’ostéopathie pourrait avoir sa place dans le système de soin Français mais la sécurité sociale a déjà un déficit à combler, il est difficilement envisageable d’ajouter des soins supplémentaires à rembourser.

J’imagine que les TMS « troubles musculo-squelettiques » de vos patients sont votre quotidien. Pouvez-vous nous citer quelques exemples typiques des douleurs que ressentent vos patients ?

Les TMS représentent environ 50% des consultations réalisées au cabinet. Les autres 50% dépendent de traumatismes, accidents ou de douleurs liées à un âge avancé.

Concernant les TMS, ce sont les postures adoptées au travail et les ports de charges qui sont à l’origine de nombreux TMS. Je reçois fréquemment au cabinet des salariés travaillant sur leur ordinateur, leur mauvaise posture participe à leur déclencher des problèmes aux cervicales. Je reçois également de nombreux commerciaux (beaucoup de voiture) ou des travailleurs indépendants (avec beaucoup de ports de charges) pour des douleurs lombaires.

Quel est la typologie de votre patientèle ?

A Voisins le Bretonneux, j’ai beaucoup de femmes retraitées et de jeunes cadres dynamiques. Il existe environ 200 entreprises sur Voisins Le Bretonneux. Je reçois donc aussi bien des patients habitant la région que des patients travaillant sur la zone de Voisins Le Bretonneux.

Comme j’ai pu le lire sur votre site, vous avez exercé dans le milieu sportif par le passé. Maintenant que vous êtes installé, êtes-vous toujours à l’écoute d’opportunités ?

Aujourd’hui, j’ai 2 domaines d’intervention :

  • J’interviens dans le milieu sportif, particulièrement le football. Depuis 2010, je m’occupe en ostéopathie des arbitres du Paris Saint Germain lors des matches de coupe d’Europe, en Ligue des Champions notamment. J’ai été moi-même arbitre par le passé, ce qui me permet de connaître au mieux les contraintes physiques et morales auxquelles peuvent être soumis les arbitres.
  • Je donne des cours d’anatomie en école d’ostéopathie depuis 2013. Cela me permet de garder à jour mes connaissances et de pouvoir échanger régulièrement avec les autres enseignants et les étudiants qui apprennent de nouvelles techniques chaque année. L’ostéopathie évolue très vite.

Aujourd’hui nous constatons que les différentes techniques de relation d’aide, de relaxation et de soin alternatif ont le vent en poupe ? Pour citer un exemple, les thérapeutes en shiatsu ont obtenu il y a un an un titre de niveau III enregistré au RNCP (Le Répertoire National des Certifications Professionnelles). Qu’en pensez-vous ?

La médecine conventionnelle n’apporte pas toujours des réponses complètes aux patients. C’est pourquoi ils sont de plus en plus nombreux à chercher d’autres méthodes de soin alternatif, leur permettant de retrouver un équilibre satisfaisant. Le shiatsu, la sophrologie et l’ostéopathie sont des donc très appréciés par les patients d’aujourd’hui. Si ces thérapies se développent pleinement, c’est que les patients y trouvent leur intérêt. Les patients préfèrent comprendre pourquoi ils ont mal et traiter la cause de leur problème, plutôt que de continuer à masquer certaines douleurs au moyen de médicaments.

Êtes-vous à l’écoute des autres pratiques ? Pouvez-vous me citer celles qui vous inspirent ?

J’ai le devoir de suivre chaque année des formations me permettant de rester en veille sur le domaine ostéopathique. J’ai participé l’année dernière à un congrès ostéopathique à Nice sur le burn-out. J’ai pu y découvrir de nombreux intervenants d’horizons différents (médecins du travail, gynécologue, infectiologue, RH, salarié et ostéopathe). Chacun a pu décrire le burn-out de son propre point de vue, cela a été très enrichissant ! Cela m’a permis de mieux appréhender ce phénomène de plus en plus courant aujourd’hui.

Depuis cela, je m’intéresse beaucoup aux risques psycho-sociaux dans les entreprises. Je suis régulièrement cette activité sur les réseaux sociaux.

FullSizeRenderDepuis janvier 2016, je suis très attiré par le somato-émotionnel et la médecine traditionnelle chinoise. Je me suis rendu compte que la médecine chinoise faisait le lien entre les vertèbres, les organes et les émotions. C’est exactement ce que Roger Fiammetti, ostéopathe Belge, avait représenté lors du congrès de Nice avec sa cartographie sur le somato-émotionnel. Cela permet de prendre le patient dans toute sa globalité, aussi bien au niveau mécanique que psychologique. C’est peut-être la clé de la réussite d’une consultation en médecine ou en paramédecine.

Guillaume FILLION
Fondateur du blog, thérapeute et conseil en médecine holistique

Pour contacter Anthony ROUSSEAU :

M. ROUSSEAU Anthony, Ostéopathe au Cabinet Médical La Mérantaise de Voisins Le Bretonneux (78960) – Tél : 06 61 55 63 81 – Email : rousseau.osteo@yahoo.com

Tsubook, une application mobile pour les professionnels et étudiants en shiatsu

Vous avez sans doute lu ma première interview écrite à propos de l’appli Tsubook il y a quelques temps. J’avais interviewé alors Nicolas Form et Carla Sofia, les fondateurs de cette appli mobile et tablette à destination des shiatsu-shi (spécialistes en shiatsu).

Aujourd’hui je vous livre ma première vidéo interview. Vous verrez une démonstration de l’appli et vous en serez plus sur les projets de Carla et Nicolas.

En marge de cet interview, venez nous rencontrer le jeudi 23 juin lors de notre Apéro shiatsu au Hideout Odéon à partir de 19h00.

Guillaume FILLION
Thérapeute et conseil en médecine holistique

 

Le Feng Shui au fil des saisons : le Printemps

Au printemps, la nature se réveille en douceur… et l’être humain aussi.

L’école de Maître Lin Yun aborde le Feng Shui avec des concepts occidentaux et orientaux ce qui m’amène à envisager cette pratique sous divers angles. Je vous propose donc un petit voyage au cœur de la Médecine Traditionnelle Chinoise mettant en lumière les corrélations existantes.

L’importance du couple Foie et Vésicule biliaire

Le printemps correspond au Foie et à la Vésicule biliaire. Si il est bien géré, le Foie peut apporter la capacité à organiser sa vie de façon équilibrée et amener une grande force créatrice. Tandis que s’il est stagnant ou en excès, il peut y avoir de la colère et de l’irritabilité.

Au chapitre 8 des Questions simples*, il est dit que : « Le Foie est comme le général d’une armée car c’est lui qui décide de la stratégie »

La Vésicule Biliaire, elle, contrôle la capacité à prendre des décisions, à créer un jugement. On lui doit le courage, la détermination et l’esprit d’initiative. Tandis qu’une Vésiculaire Biliaire faible engendre de la timidité, du découragement et de l’indécision.

Au chapitre 8 des Question simples*, il est dit que : « La Vésicule Biliaire est le Ministre intègre qui prend les décisions »

Le Foie et la Vésicule Biliaire gouvernent les tendons qui ont une importance primordiale sur la capacité de mouvements et de l’activité physique. De même, la mise en mouvement et la marche leur sont assimilées.

Le Bois est leur représentation et la symbolique de la croissance y est associée, tout comme la sève monte dans l’arbre afin de lui permettre sa croissance. La Naissance fait aussi référence à l’élément Bois.

Avec ces quelques informations, il est amusant de faire des liens correspondants à la saison du printemps.

Le Printemps comme signe annonciateur de changement et renouveau

Après une période de calme, d’introspection, nous voilà dans une nouvelle énergie vivifiante et créatrice. Cependant, tout comme la nature, le réveil se fait en douceur. Rien ne sert de forcer, d’aller plus vite que la musique. Il suffit de continuer à suivre son rythme, à se laisser bercer par ces douces énergies en éveil. Continuer à s’écouter, à prêter une oreille attentive à ces nouvelles idées et envies qui vont foisonner de plus en plus et progressivement les mettre en place, leur donner de l’importance en les concrétisant.
Laisser croître ces nouvelles voies, lentement et tout en douceur comme pousse une fleur. S’ouvrir à de nouvelles idées, à de nouvelles possibilités tout en s’apportant ce dont on a besoin pour grandir comme le fait la plante avec l’eau, l’air, la terre et le soleil. Et laisser fleurir ces rêves en soi, les voir prospérer.

Progressivement, mettre de plus en plus la marche en route, celle de notre corps, de nos idées, de nos actions. Sentir en soi cette montée de sève qui nourrit chaque cellule de notre corps par un regain de vitalité. Tout comme les arbres revêtent progressivement leur somptueux manteau de feuillage vert, cette nouvelle énergie éclot en nous.

Et spontanément, une envie soudaine d’ouvrir grand ses fenêtres, de faire un grand ménage de printemps (cette expression vieille comme le monde n’est bien sûr pas anodine!), de ranger, trier, réparer, jeter. Faire de la place pour le renouveau qui se prépare. S’apprêter à accueillir ce qui vient, ce qui a été lentement préparé lors de l’hiver. Sentir le tourbillon accélérer et suivre le mouvement dans une belle danse à laquelle les énergies nous ont invité.

Faire de la place en soi et autour de soi…

Permettre la naissance de nouveautés chez soi et en soi…

Écouter ses envies, ses aspirations et s’interroger sur les changements qui pourraient être envisageables afin de répondre à ces profonds désirs, tout en respectant ses choix, ses limites quelles qu’elles soient. Y aller en douceur, savoir se respecter et s’aimer dans tous ses aspects même ceux que l’on apprécie le moins. Reconnaître ses forces et développer son esprit d’initiative, percevoir ses puits de courage et partir à la découverte de sa détermination.

Et au moment venu, le papillon sera prêt à déployer ses ailes…

Vivre au gré des saisons… Vivre en harmonie avec la Nature…

* Le Su Wen du Huangdi Nei Jing (Classique interne de l’empereur Jaune)

Catherine Loup
Holystiquement vôtre

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑