Le Do-In se développe depuis 20 ans en France. Issu de la médecine traditionnelle chinoise, à mi-chemin entre l’acupuncture, le qi gong et le massage, il se développa au Japon en parallèle du Shiatsu. On parle souvent d’ailleurs d’auto-shiatsu.

Un peu d’histoire

Le Do-In prend sa source en Chine avant de s’exporter au Japon au VIe siècle. Il s’appelait alors Tao-Yinn et fut mentionné dans le célèbre livre de médecine interne de l’Empereur Jaune. Do signifie « la voix » et In signifie « l’énergie ». Le Japon fut influencé par la culture chinoise suite à l’invasion des chinois sur l’archipel nippon au VIe siècle.

Mais, qu’est ce que c’est exactement ?

Le Do-In agit sur le corps par pression des doigts, il ne s’agit nullement de massage mais plutôt de digitopuncture ou acupression. Le point commun entre le massage et le Do-In étant la main, les techniques utilisées diffèrent totalement. On parle souvent de lui comme étant un massage car il a pour effet de détendre le corps en profondeur.

Le Do-In vise à rééquilibrer l’énergie vitale du corps (le Qi prononcé Tchi) en exerçant des pressions sur les points d’acupuncture. Ces points aussi appelés tsubos parcours notre corps et sont reliées à nos organes, notre circulation sanguine et lymphatique.

Il se pratique à titre préventif pour éviter les troubles du quotidiens (constipation, insomnie, anxiété) et à plus long terme des maladies. 10 minutes de pratique par jour vous permettra de retrouver votre tonus et vous aidera à éliminer plus facilement les toxines de votre corps.

Pour celles et ceux qui souhaitent apprendre cette technique, il faut savoir qu’elle est indissociable du Shiatsu en ce sens qu’elle est enseignée dans les écoles de Shiatsu. Consultez la Fédération Française de Shiatsu pour en savoir plus.

Les bienfaits du Do-In

On dénombre pas moins de 7 bienfaits sur le corps. Les voici :

  1. les bienfaits sur la peau
  2. les bienfaits sur la circulation sanguine et lymphatique
  3. les bienfaits sur la musculature
  4. les bienfaits sur le système nerveux végétatif
  5. les bienfaits sur le système nerveux cérébro-spinal
  6. les bienfaits sur les viscères
  7. les bienfaits sur les glandes endocrines

Où, quand, comment pratiquer le Do-In ?

Où pratiquer le Do-In ?

Chez soit dans une pièce tranquille, bien aérée et chauffée ou dehors en pleine nature lorsqu’il fait chaud pour mieux canaliser les énergies de la terre et du ciel. Eviter le bruit et les allées et venues des promeneurs.

Quand pratiquer le Do-In ?

Dans l’idéal le matin, à jeun. C’est le meilleur moment de la journée pour tonifier le corps, dissiper les mauvaises positions de la nuit qui provoque des tensions. Eviter de pratiquer juste après les repas, car le corps a besoin d’énergie pour permettre à la digestion de se faire.

Comment pratiquer le Do-In ?

Utiliser un tapis et un coussin pour être à l’aise. Habillez-vous avec des vêtements amples et léger en coton. Enlever, montre, bijoux afin que ces derniers ne perturbent pas la circulation du Qi dans les méridiens et ainsi éviter l’excédent d’énergie Yin et Yang. Durant la pratique, le corps est en connexion avec l’univers et les énergies telluriques, par conséquent rien ne doit empêcher le rééquilibrage énergétique qui s’opère.

Le Do-In en vidéo

Des ouvrages pour aller plus loin

Je vous recommande le livre de Jocelyne Aubry et de Ho-Han Chang. Il est très complet. Suivant l’édition que vous achetez, une carte des méridiens vous est offert. Je l’apprécie pour son exhaustivité et sa compréhension.