Recherche

Plus zen la vie

Prenez en main votre bien-être

Catégorie

coaching

Le Jeu du Tao avec Gaël Marin

Gaël Marin est animateur de Jeu du Tao et fondateur du site « Inimaginable Tao ». Il propose des soirées ludiques, sous forme de jeu de société collaboratif, pour avancer vers ses objectifs personnels tout en vivant un échange de grande qualité avec des inconnus.

Gaël Marin« Les soirées Jeu du Tao que j’anime s’adressent aux personnes dans une démarche de croissance personnelle, et sensibles à une approche globale des choses. Ce qui y est proposé, est d’aborder un aspect de notre vie quotidienne sous un angle différent : plutôt que de « travailler » le problème, avec une certaine lourdeur et beaucoup de sérieux, on va le « jouer » avec légèreté, et se laisser surprendre pendant quelques heures, par les cartes, les questions des autres participants et la finesse de l’animation. Pendant ce temps-là, le travail se fait… en douceur. Je le vois dans mes parties, étant donné ma double casquette d’accompagnant et de tao-animateur.

D’une certaine manière, on vient à une partie Jeu du Tao pour confier sa problématique à tout un groupe qui va nous aider, en jouant, à faire le tri et y voir clair. Ce sont donc des espaces particulièrement bénéfiques pour les personnes en questionnement autour d’un projet ou une situation de leur vie. Cela peut être une difficulté relationnelle, amoureuse ou parentale, un rêve que l’on ne parvient pas à concrétiser, ou toute autre situation vécue qui pose problème ou que l’on souhaiterait améliorer !

C’est aussi, pour nous autres qui sommes très engagés dans le ‘Développement personnel’, un excellent moyen de faire goûter à nos proches ce que nous faisons, puisque le jeu vient nous mettre en mouvement intérieur dans la légèreté et l’interaction, quel que soit notre avancement personnel.

J’adore vraiment la combinaison du jeu et du développement personnel, car je suis convaincu que l’on n’avance jamais aussi vite que lorsqu’on y prend du plaisir ! Alors jouer à se développer… que demander de mieux ? »

Gaël Marin est coach professionnel et coach de vie. Il a fondé son site Inimaginable Tao en 2014 pour promouvoir au travers du Jeu du Tao une approche ludique et collaborative du développement personnel.

logo-inimaginable-taoInfos et dates de ses prochaines soirées sur son site : http://inimaginabletao.fr et aussi sur sa page facebook : https://www.facebook.com/inimaginabletao

Audrey Briand, une psychologue pas comme les autres

Après Anthony Rousseau, Ce mois-ci, c’est au tour d’Audrey Briand de nous parler de son métier de sophrologue et psychologue.

Audrey, raconte-nous ton début de parcours ?

Je viens d’une famille compliquée. Pour m’adapter à mon entourage, l’analyser et ne pas me replier j’ai construit des moyens de communication et de compréhension parallèles, en plus de ceux que nous apprenons tous, afin d’être une petite fille comme les autres. Très tôt, j’ai ainsi développé une forme de spiritualité ainsi qu’une perception poussée des situations, vibrations et pensées d’autrui et une maturité, dont je n’avais pas conscience.

Le choix d’être Psychologue clinicienne est venu de façon logique en fin de lycée, l’esprit déjà bien formé, car c’était le seul métier que je désirais pratiquer, avec celui, par extension, de Psychothérapeute. Ce qui est sain, l’intensité et les responsabilités profondes qu’implique l’aide à modifier sa vie chez un patient, lui apporter la lumière faisaient partie de moi.

A l’université Paris VIII j’ai étudié avec passion car soigner et guérir est ma vocation. J’ai réalisé une psychothérapie personnelle, indispensable pour pratiquer, afin de boucler l’histoire.
Après 32 ans, je me suis mise à la sophrologie car j’adore soigner ce qui est psychosomatique.

Aujourd’hui, tu adoptes une approche holistique en consultation, peux-tu nous en dire plus ?

Oui car je veux pouvoir traiter (presque) tout patient. Or il me fallait structurer mon expérience par des techniques fiables et éprouvées pour pratiquer correctement.

Par l’acquisition des outils de TCC (Thérapie comportementale et cognitive) puis de la sophrologie je suis devenue une « psy améliorée » possédant ainsi une approche par les médecines alternatives, puisque aussi Sophrologue branche Clinique et Médicale.

Car ce que ne peut faire la sophrologie seule, tel traiter des troubles du comportement liés à une problématique personnelle (sociaux, anxieux, alimentaires…) ou psychosomatiques ancrés qui ne disparaîtront pas, est complété par la psychothérapie qui va traiter leur base psychique et réciproquement, ce fond soigné, nécessite des techniques pour concrétiser le soin: sophrologiques.

Les gens qui me consultent, recherchent sciemment cette double approche pragmatique-développement personnel qui les fait avancer très vite dans leur vie et régler ou améliorer leurs difficultés, symptômes quotidiens pour de bon, sont ravis. Il est donc question de concret dans mes séances, axées sur les solutions aux problèmes.

Psychologie et Psychothérapie permettent de diagnostiquer puis construire l’identité du sujet

Je m’explique : la Psychologie et Psychothérapie permettent de diagnostiquer puis construire l’identité du sujet, basée sur son histoire familiale. Le dialogue, l’analyse des conflits intrapsychiques, l’expression des émotions dénouent ; nous travaillons à conserver le positif de ce qui a été transmis au travers des images parentales écrasantes parfois, auxquelles le patient s’identifie. Celui-ci se crée alors de nouvelles règles avec une assise concrétisée par de réels changements de vie.

La TCC en pratique

La TCC, validée scientifiquement pour ses résultats, vise à prendre conscience de ses pensées erronées, déformées, comportements inadaptés pour interpréter et anticiper la vie plutôt que réagir aux évènements. Faite pour les anxieux, phobiques, sujets manquant de confiance, ses tests pointus, mises en situation et jeux de rôles au cabinet ou en extérieur parfois pour certains exercices, apprennent à cerner les causes d’apparitions des pensées dramatisantes, ce qui les sous-tend dans une situation anxiogène. Les émotions et motivations du patient comme celles de son « adversaire » (patron, parent, parler en réunion de travail… ), lui sont expliquées par le thérapeute, comprises de l’intérieur en échangeant les rôles avec lui et des comportements adaptés apparaissent.

Les patients sont métamorphosés par cette restructuration cognitive : ils connaissent enfin les joies de la spontanéité !

La Sophrologie Psychologique et Médicale

Enfin la Sophrologie Psychologique et Médicale : est du 3D, puisque corps, mental, émotionnel sont travaillés dans une même expérience/séance.
Les prises de conscience en psychothérapie sont métabolisées dans le corps et le psychisme avec la relaxation dynamique, sophronisations et visualisations où le patient se voit comme il se comprend désormais, programme son mental et son futur.

Pour les douleurs, maladies organiques le travail est réalisé, schémas à l’appui afin que le patient se visualise, sur sa physiologie et biologie. Pour exemple: du cytoplasme de ses cellules, au trajet prit par le neurotransmetteur, l’acétylcholine, pour effectuer un geste, décidé par le cerveau. Ce dernier crée les connexions neuronales, secrète des hormones par la suggestion sensorielle et visuelle ressentie en RD et sophronisation et les douleurs disparaissent ou s’atténuent ; les symptômes diminuent.

Ainsi, ai-je eu des fibromyalgiques marchant avec canne gambader après 1 séance.

Un patient Parkinson débutant avec raideurs, tremblements marchait souplement en 1 consultation. Après un mois de séances, celui-ci avait retrouvé sa coordination : il re-pratiquait l’aviron.

Enfin, pour un cancer des poumons d’une patiente, suite à des secrets familiaux destructeurs, nous avons optimisé sa chimiothérapie en reprenant les points de vue ensemble dans sa psychothérapie, ainsi que par des sophronisations d’immunothérapie. Ceux-ci l’ont aidée à faire disparaitre les nodules des poumons, elle en était convaincue.

Toutes les maladies, degrés d’atteinte ne se guérissent pas : il convient de rester lucide. Ceci dit ce quatuor Psychologie- Psychothérapie- Sophrologie Médicale-TCC ne m’a jamais déçue et a démontré son efficacité.

Audrey quelle est ta définition de l’énergie ?

Elle est partout, c’est de l’électricité. L’énergie est d’abord pour moi spirituelle: ce sont nos vibrations, on les ressent quand on a des émotions, quand on aime, déteste, plus c’est fort, plus tu vibres et tu as de l’énergie qui circule partout en toi. Elles constituent une partie de notre âme.

Pour moi, elle doit s’écouler dans le corps que ce soit par les méridiens en shiatsu notamment mais aussi par le circuit lymphatique, de la circulation et le métabolisme. Mais si cette énergie psychique ne trouve pas son issue dans le corps, il y a blocage énergétique qui devient trouble psychosomatique. Le cerveau télécommande le corps et le psychisme : reliés, ils se décuplent simultanément, c’est là que j’interviens dans mes consultations.

Merci Audrey d’avoir répondu à ces quelques questions.

Guillaume FILLION
Fondateur du blog, thérapeute et conseil en médecine holistique

Si vous aussi vous souhaitez la rencontrer pour une consultation, connectez-vous sur son site Internet à https://sophrologiepsychologiquecabinetaudreybriand.wordpress.com/

ou contacter directement Audrey BRIAND :

43 rue de Maubeuge 75009 Paris
Tél : 06.83.11.74.47

Lire aussi son portrait : https://pluszenlavie.co/audrey-briand/

Gestion du stress : en quête de sens

Si je baigne dans un bain de bonnes vibrations alors je vibre bien.

Et puis, je suis allée chercher du tiers pour étoffer mon expertise en Gestion de Stress:

  1. J’ai continué ma thérapie individuelle
  2. J’ai entamé une thérapie de groupe
  3. J’ai commencé une école de psychothérapie (1an et demi de mise en pratique dans un vrai accélérateur à particules)
  4. J’ai vu une ostéopathe pendant quasiment 5 ans (1 fois par mois), pour m’aider à libérer mon corps physique de tous ces nœuds suite à tous mes traumas physiques.
  5. J’ai vu une homéopathe/acupunctrice pour m’aider dans un traitement de fond.
  6. J’ai vu un magnétiseur
  7. Je me suis faite masser aussi souvent que possible pour m’aider à apprivoiser ce corps physique et lui transmettre un message d’amour inconditionnel.
  8. J’ai vu une bio énergéticienne.

Et puis j’ai lu beaucoup, beaucoup de livres, pour comprendre.

Et je me suis intéressée à un grand nombre de sujets, car ma quête de sens (voir le documentaire : http://enquetedesens-lefilm.com),  m’a fait beaucoup voyager par les livres d’un sujet à un autre. Voici ma caisse à outils pour vous accompagner en termes de Gestion du Stress :

  • Psychologie
  • Philosophie
  • Sciences
    • Physique et Physique Quantique
    • Biologie
    • Anatomie
    • Physiologie
    • Astrologie et Astronomie
    • Neurosciences
    • La géométrie sacrée
    • Archéologie
    • Sociologie
    • Ethnologie
  • Décodage biologique
  • Hypnose
  • Sophrologie
  • Relaxologie
  • Thanatologie
  • Nutrition
  • Phytothérapie, Naturopathie
  • Médecine Chinoise
  • Les cristaux et leurs vertus
  • Le Son, le Verbe et leurs vertus
  • Les couleurs et leurs vertues

Au plus j’avançais, au plus cette quête me ramenait toujours vers le même éléments, l’ESPRIT. Cette quête est donc devenue une quête spirituelle. Et je ne parle pas de dogme religieux. Je parle de cette part de mon ESPRIT qui est restée pure, innocente, authentique et qui est en reliance avec le TOUT, cette part de moi qui SAIT.

J’ai ouvert une fenêtre, une porte pendant cette quête de sens que je ne fermerai jamais. Je sais que j’irai toujours plus loin dans ma quête, jusqu’à mon lit de mort, quand ce véhicule charnel, ce corps physique aura libérer mon âme. Mais je sais aussi que la vie continue aussi après, pour l’avoir expérimenté en E.M.I. et que donc je continuerai cette quête.

Comment assurer en termes de Gestion du Stress? Comment se reconnecter à la partie saine de son Esprit? La méditation!

L’outil que j’ai trouvé, et que l’ensemble des sages de ce monde s’accordent à dire  comme étant le plus puissant, c’est la MÉDITATION. (cf mon article la Méditation)

Je suis, depuis 5 ans, une méditante profonde. Je médite quasiment tout au long de ma journée, car j’ai appris la méditation dynamique.

J ‘œuvre à VIVRE,  ICI et MAINTENANT, en pleine conscience, chacun de mes gestes, chacune de mes actions, chacune des mes pensées.

Car : « je suis le propre créateur de ma réalité. Ma réalité est le produit de chacune de mes pensées. »

Si je pense JOIE, je suis JOIE,

Si je pense PAIX, je suis PAIX,

Alors j’auto-programme mon cerveau pour être dans une dynamique positive, créatrice d’ondes positives. Je m’inscris dans la dynamique d’être tel un PHARE de LUMIÈRE dans ce que certains entrevoient comme des ténèbres.

Je suis une autodidacte. J’ai lu, cherché, expérimenté, été cobaye de mes propres expériences, parce que tel que A.Einstein, le dit, je suis convaincue que : « La connaissance, c’est l’expérience. Et tout le reste, c’est de l’information. »

Alors qui mieux que celle ou celui qui a vécu, sait !

A suivre…

HCh0yXd5Corinne Maincent
Thérapeute de l’âme et du corps

Gestion du stress : Burn out : mon témoignage !

C’est une sensation que je connais bien pour l’avoir vécu, ayant moi-même expérimenté 2 BURN OUT en l’espace de 3 ans. C’est d’ailleurs ces 2 alertes successives qui m’ont indiqué que quelque chose clochait dans ma vie, que j’avais un gros problème en termes de Gestion du Stress.

Mon médecin m’a dit : « tu es en train de crever ! A petit feu, mais en train de crever ! »

Première fois au tapis !

Une nuit de sommeil me donner l’énergie suffisante pour me lever et prendre une douche tout en étant aidé pour marcher et m’asseoir par une tierce personne. Puis je devais me recoucher et me reposer pendant 3 ou 4 heures avant d’avoir la force à nouveau de me relever.

Cela m’a pris 4 mois pour retrouver la force nécessaire de marcher dans la rue, pas longtemps 1km c’est tout ! J’ai dû changer apprendre à écouter mon corps. A me reposer dès que celui ci m’indique des signes de faiblesse. J’ai repris mon travail à autre poste plus tranquille, moins sous pression pendant quelques mois, jusqu’à ce que l’on me propose de reprendre un poste important, et là je suis tombée dans le piège de l’EGO ! j’ai dit oui, et en 4 mois, je suis retombée !

J’ai donc réagi et me suis mise en quête de sens. Quel est le sens de ma vie ? Suis-je heureuse, suis-je dans un bon équilibre ?

Je me suis reposée pendant 1 mois et demi. J’ai dormi. J’avais le même rythme qu’un nourrisson, dormir et manger. Et je mangeais léger car je n’avais pas beaucoup d’énergie et la digestion bouffe de l’énergie ! La Spiruline m’a beaucoup aidé à cette période.

Dès que je me suis sentie avec un peu plus d’énergie, j’ai pu lire de nouveau et tout doucement en étant très à l’écoute de mes besoins, j’ai entrepris un bilan de compétence, seule, que j’ai construit avec des bouquins et un fichier excel.

J’ai épluché toute l’histoire de mon existence, depuis avant ma conception jusqu’à maintenant en étudiant chaque étape de l’école, de mes apprentissages de mes activités extra scolaire, de mon référentiel savoir être, de mes emplois, de ma vie familiale, de mes loisirs, de mes goûts, de mon habilité à utiliser toutes les nouvelles technologies, mon portrait, mes idéaux, mes conceptions, mes projets professionnels, les fondements et facteurs de ma personnalité, les racines des mes comportements, mes compétences professionnelles.

Ce qui a eu pour résultat de faire remonter l’estime de soi en moi. Je me suis dit : « Ah oui quand même ! Je suis tout cela ! »

Et puis j’ai eu besoin d’aller me confronter à un tiers, alors j’ai entrepris un bilan de compétence avec un professionnel.

Et là encore, après des tests MBTI, des travaux, comme la roue de la vie et autres, j’ai bien avancé sur cette quête de sens, sur cette question QUI Suis-je ?

Au même moment, mes 2 BURN OUT, ont provoqué une réaction psychique en moi.

A l’âge de 12 ans, j’ai eu un grave accident lors duquel j’ai vécu 3 E.M.I. (Expérience de Mort Imminente). Mes mécanismes de défense psychique ont enfermé ces expériences dans une oubliette jusqu’en 2001, où suite à un choc émotionnel et à une séance de sophrologie, et d’hypnose pour m’aider, j’ai revécu une de mes EMI, mais mon mental n’était pas prêt à prendre l’information, j’ai donc renvoyé ce que mon corps hurlait et ce que ma bouche taisait dans l’oubliette. Jusqu’en 2010, année de mon premier BURN OUT, où la mémoire est revenue par une série de flash, de ressentis qui se sont démultipliés depuis 2013, l’année de mon 2ème BURN OUT.

Au tapis pour la seconde fois !

Là j’ai compris, que ma petite voix intérieure me hurlait un message important, fondamental. J’avais un sérieux problème de Gestion du Stress. Le moment était venu de me poser et de l’écouter, qu’il en allait de ma survie. Car j’étais au tapis pour la seconde fois, littéralement dans tous les sens du terme !

Il faut le vivre pour comprendre ce que c’est, quand on s’adresse à son mental et qu’on lui dit : « Lève toi et marche » et qu’il nous répond : « Impossible, Je ne peux pas, je t’ai prévenu, mais tu ne m’as pas écouté, aujourd’hui je ne peux plus, je n’ai plus d’énergie pour permettre à ce corps de se lever ».

Je vous assure que c’est flippant, de comprendre que nous ne pouvons plus nous fier à ce corps qui est le nôtre et que l’on est complètement à côté de la plaque en termes de Gestion du Stress! Mais heureusement j’étais plus à l’écoute et je me suis arrêtée avant d’en arriver à des symptômes plus graves, tel que A.V.C, Hémiplégie, Crise cardiaque. Cela m’a pris plusieurs mois pour remonter la pente quasiment une année complète.

Et là j’ai compris que je devais changer du tout au tout !

Je suis donc allée rechercher mes rêves d’enfance, mes projections d’enfance. Je voulais être Sage Femme (cette accoucheuse d’enfants), et aujourd’hui je suis cette femme sage qui accouche les âmes. Depuis toujours, j’ai une grande capacité d’écoute, et j’essaie d’amener un rayon de soleil dans le champ de vision et de ressenti des gens qui m’entourent. Depuis toujours j’ai cette énergie dans les mains dont je ne savais alors que faire.

Mais alors quels grands changements ai-je instauré dans ma vie en termes de Gestion du Stress et pour être la femme épanouie d’aujourd’hui ?

  1. Changer d’environnement professionnel
  2. Changer d’alimentation (bio, agriculture raisonnée, je consomme quasiment plus de viande, ni de poisson, j’ai varié mon alimentation et je consomme les produits de saison).
  3. Je veille à entreprendre des Détox au printemps et à l’automne.
  4. L’hiver je prends de la vitamine D (manque de soleil), et je fais régulièrement une cure de magnésium.
  5. Je m’aide par des compléments alimentaires (j’ai trouvé les produits du laboratoire COPMED), pour réguler tout mon système digestif, mais aussi neuronale et nerveux. Car le BURN OUT m’a laissé des séquelles identifiées, mais surtout une hypersensibilité.
  6. Changer de vêtements (j’ai introduit de la couleur et des vêtements qui sont confortables et qui n’envoie pas un message de torture à mon corps, fini les talons de 10 ou 15 cm, fini les jeans serrés qui cisaille la taille, fini les bottes qui nous enserrent tellement le coup de pied ! Fini les vestes, et les hauts dans lequel on se sent corseté ! ).
  7. Je veille à un sommeil de bonne qualité et du nombre d’heure dont j’ai besoin.
  8. Je prends le temps de me poser.
  9. Je m’organise pour ne plus avoir à courir
  10. J’ai arrêté de regarder la TV, d’ailleurs je n’ai plus de TV chez moi. Je n’écoute plus non plus la radio, et j’ai stoppé mes abonnements à la presse économiques, financière écrite. Car voilà que des sources d’informations négatives, de fréquences vibratoires négatives. Et je peux vous assurer que je suis toujours au courant de ce qui se passe dans le monde malgré tout !
  11. J’ai enlevé de ma chambre toutes les photos. Les musulmans et beaucoup de civilisations ancestrales, n’aiment pas être pris en photo. D’après leurs croyances, la photo capte leur âme. Ils ont raison. La photo immortalise la vibration de ce qui a été pris en photo à un instant T, avec toutes les émotions et mémoires qui y sont rattachées. Je peux vous assurer que dès la nuit suivante, j’ai beaucoup mieux dormi.
  12. J’ai ajouté beaucoup de plantes dans mon chez moi. Les plantes vibrent et vivent comme nous. Et elles vous répondent bien quand vous leur parlez et que vous prenez soin d’elles.
  13. J’ai fait du tri, et je me suis débarrassée de tout ce qui m’enfermait dans des mémoires erronées. Je me suis débarrassée de tous les livres, DVD qui ne sont pas dans de bonnes fréquences vibratoires.
  14. Je me suis mise au BIO et produits naturels, pour tous les produits d’entretien de la maison, mais aussi pour tous produits d’hygiène du corps, jusqu’au dentifrice !

Fini le fluor qui atrophie mes glandes endocriniennes pinéales et pituitaires ! Fini les cotons, j’utilise des lingettes lavables.

  1. J’aère ma maison tous les jours. 10 mn les fenêtres grandes ouvertes, même en hiver.
  2. Toutes les ampoules de ma maison sont des ampoules économiques.
  3. Je n’ai pas d’appareil électrique en veille. Tous mes appareils électriques sont éteints si je ne m’en sers pas.
  4. J’utilise des balles de lavages dans ma machine à laver le linge pour réduire l’usage de la lessive Bio bien sûr !
  5. Je fais beaucoup de trocs de services.
  6. Je suis une adepte de la « Ruche qui dit oui », de « blablacar », « airbnb » !
  7. Je sors m’oxygéner en forêt, à la mer, dans une nature qui allie le végétal, le minéral et l’animal aussi souvent que possible pour me régénérer ! Quoi de mieux pour la Gestion de Stress ?
  8. Je dors chauffage éteint, fenêtre ouverte pour aérer ma pièce et mieux oxygéner mon cerveau pendant ma nuit, où a lieu des cycles circadiens important pour la régénération de mon corps.
  9. Je me suis éloignée des personnes identifiées comme toxiques (dans le jugement, ne m’acceptant pas pour ce que je suis), des vampires énergétiques (ces personnes en carence affectives totales qui viennent vous pomper consciemment ou inconsciemment toute votre énergie).
  10. Je fais de l’exercice.
  11. Je tâche de me déplacer à pied, à vélo ou en transport en commun, le plus souvent possible.

Et je pourrai énumérer encore beaucoup de changement. En fait, du jour où j’ai compris que tout est fréquence vibratoire, et que donc tout émet un message. Je me suis débrouillée pour que toutes les fréquences vibratoires de mon environnement soient de belles fréquences vibratoires.  C’est comme en physique !

A suivre…

HCh0yXd5Corinne Maincent
Thérapeute de l’âme et du corps

Pouvons-nous éviter les personnes qui nous gênent ?

Qu’est-ce qu’une personne désagréable ?

Vous devez sûrement côtoyer des personnes ou au moins une personne désagréable. C’est ce que l’on dit de quelqu’un quand on se sent irrité par celle-ci ou que nos antennes ne vibrent pas vraiment avec elle.

Lorsque cette personne fait partie d’un cercle de relations éloigné, nous vivons bien avec. Seulement, quand elle se manifeste dans un entourage très proche de nous, il est plus difficile de s’en accommoder. Cette personne désagréable peut être un membre de votre famille ou encore pire, votre conjoint ou l’un de vos enfants.

Bien souvent, elles se plaignent de tout, du temps, du gouvernement, des voisins, de vous, du monde … Bref, rien ne va et ce n’est jamais de leur faute. Il y a toujours une raison qui vient de l’extérieur. Elles critiquent en permanence et voient rarement quelque chose de bon dans ce que vous faites et ce que vous dites. Elles rient à leurs propres blagues et peuvent être méchantes et sarcastiques vis-à-vis des autres. Elles n’ont aucune reconnaissance envers leurs semblables.  Elles ont souvent mal quelque part mais ne font rien pour se soigner et préfèrent qu’on les plaigne. Elles reportent sur les autres leur vision négative de la vie et se nourrissent de votre sentiment de culpabilité ou de votre désarroi.

Alors, peut-on vraiment changer ces personnes désagréables pour qu’elles soient différentes ?

Les questions que je vous pose sont les suivantes :

Pourquoi fréquentez-vous ces personnes désagréables ?

Pourquoi supportez-vous leur comportement avilissant envers vous ?

Et la question essentielle :

Que pourriez-vous changer en vous pour ne plus les subir ?

Agir chez soi

Vous ne pouvez pas changer ces personnes car si vous êtes dans cette volonté de le faire, c’est que vous y cherchez quelque chose. Par contre, vous pouvez agir chez vous pour que ces personnes vous touchent de moins en moins voire même plus du tout.

Quand c’est une personne que vous voyez rarement, elle n’a que très peu d’impact sur vous et vous pouvez choisir de ne plus la voir du tout. Quand cette personne se manifeste dans votre entourage le plus proche, qu’il soit personnel ou professionnel, je vous invite à poser vos limites protectrices pour ne plus être pollué-e.

Vous allez devoir faire le point en vous-même de ce que vous ne supportez plus pour accueillir vos émotions avant tout. Parce que, généralement, ces personnes suscitent beaucoup d’émotions négatives en nous. Elles projettent leur colère et leur jalousie sur tout ce qui les entoure sans se préoccuper des dégâts qu’elles peuvent faire en agissant ainsi.

Vous avez le choix entre subir et éponger ces projections ou vous en prémunir et ne plus rentrer dans ce jeu relationnel.

Chaque personne, en fonction de son histoire, sera touchée et manipulée d’une certaine façon. Et vous remarquerez que d’autres passent totalement à côté de ce type de comportement.

Pourquoi vous ?

Parce que, chez cette personne désagréable, il y a une part de votre histoire qui s’y cache et qui fait écho en vous sinon elle ne vous toucherait pas. Il s’agit de remettre certains morceaux de votre vie en place, de les reconnaître et de ne plus les éviter pour ne plus rencontrer ce type de personne. Vous pourrez également lui répondre et vous en préserver sans crainte.

Bien sûr, vous pouvez aussi toujours fuir. Mais généralement, les personnes que j’accompagne me disent qu’elles ont rencontré à nouveau la même chose quelque temps plus tard.

Ces personnes désagréables sont un cadeau. Bien sûr, au début et même dans le temps, vous ne les voyez pas comme cela. Et pourtant, je vous le redis, elles sont un cadeau car elles vont vous permettre de vous affirmer et de gagner en confiance. Sauf si vous acceptez d’en être la victime.

Une personne désagréable maltraite. Elle ne sait pas ce qu’est la reconnaissance pour elle et donc, inévitablement, pour les autres. Elle est animée par une vision déformée du monde qui est probablement reliée elle aussi à son histoire. L’essentiel, c’est qu’elle ne vous entraîne pas dans son gouffre. Et pour vous prémunir de cela, vous allez devoir construire une force intérieure qui vous évitera de nourrir ce type de relation même si cela se produit avec votre conjoint.

Regardez où en est votre autonomie. Faites le point sur les avantages et les inconvénients que cela vous apporte et décidez maintenant de vous défaire de ces liens pour vous respecter là où l’autre ne respecte plus rien.

Je vous souhaite une belle journée et de belles relations !

Patricia Voisin – L’Art d’être Soi pour entreprendre sa vie

Comment repérer une relation qui absorbe votre énergie

En communication relationnelle, je parle souvent des « vampires ». Bien sûr, rien à voir avec Dracula et Cie car on ne vient pas vous prendre votre sang. Toutefois, ces « vampires » vous ponctionnent votre vitalité pour se recharger eux-mêmes ou en tirer un quelconque bénéfice. Et cela vous dévitalisera de toute façon.

Vampires émotionnels

Les vampires émotionnels sont des personnes normales chargées de négativité qui s’alimentent de notre énergie et de notre bonne humeur.

En apparence, il est compliqué de les reconnaître car elles sont souvent normales et sans signes distinctifs. Néanmoins, elles usent de leur charme et séduisent à tout va. Entre le beau et fringant businessman et la femme-enfant, il n’y a que peu de différences.

Nous leur faisons naturellement confiance car elles nous paraissent si sympathiques, si joyeuses, si pétillantes. Ces personnes savent comment attirer et ne s’en privent pas.

Elles ont peu d’état d’âme et vont crier haut et fort qu’au nom d’un « je ne sais quoi », elles sont libres de faire comme elles le veulent sans intention de nuire, bien évidemment.

Toutefois, vous allez être manipulé-e avec des sourires, des belles paroles, de bonnes intentions et elles vont, en un tour de main, vous essorer.

Elles ont besoin d’attirer l’attention sur elles. Et tous les coups sont permis. Elles peuvent vous faire croire que vous êtes extraordinaire juste pour vous conserver dans leur propre intérêt. Elles peuvent aussi se victimiser devant les autres en vous faisant passer pour leur tortionnaire. Mais devant vous, elles afficheront toujours leur plus beau sourire mielleux.
Ce sont souvent des adultes qui se comportent comme des enfants sur le plan de l’affectif. En effet, vous pouvez avoir devant vous une personne très professionnelle et complètement immature sur le plan affectif.

Ces personnes ne réfléchissent qu’en fonction de ce que ça va leur rapporter. Elles savent intelligemment tirer la couverture à elles sans se soucier de l’impact que ça peut avoir sur les autres. Elles agissent le plus souvent auprès de vous si vous êtes quelqu’un en manque de confiance ou d’estime envers vous. Et quand elle trouve la faille, elle s’y engouffre.

Elles sabotent régulièrement ce que vous voulez mettre en place tout en s’excusant de ne pas  l’avoir fait exprès.

Elles vous sollicitent de façon perverse. Elles peuvent entamer une conversation banale et la récupérer à leur avantage. Et sans que vous vous en aperceviez, elles aspirent votre vitalité, vos conseils, votre gentillesse et se sentent super bien à vos côtés.

Au départ, vous ne vous rendez compte de rien. Au fur et à mesure du temps qui passe, vous commencez à ressentir des émotions conflictuelles et une réelle fatigue d’usure. Vous mettez cela sur le compte de votre cadence de vie et vous ne faites le rapprochement que lorsque cela vous saute aux yeux.

Ce type de personne peut aussi bien être un membre de votre famille qu’un collègue de travail.

Il n’est pas toujours simple de s’en éloigner et de s’en protéger.

Quelques moyens pour s’en tirer sans trop de mal

  • Mettez fin à la relation le plus tôt possible et éloignez-vous de ces « parasites »
  • Essayez de regarder ce qui fait de vous une proie potentielle de ce type d’individu
  • Construisez votre confiance en vous
  • Posez vos limites
  • Prenez en charge votre besoin de reconnaissance pour dépendre le moins possible d’une recherche affective à l’extérieur qui serait nuisible
  • Protégez votre intimité, ne la racontez pas à tout le monde, gardez un jardin secret
  • Existez par vous-même et non dans le regard des autres
  • Laissez à l’autre sa capacité de remise en question
  • Enlevez votre cape de sauveur

Sachez que ces personnes n’auront aucune fierté à revenir vers vous pour continuer ce qu’elles savent faire le mieux : parasiter, nuire et vous épuiser tout en vous charmant.

Alors, dès que vous repérez ce type de comportement, fermez fermement la porte et renforcez votre estime envers vous.

Dans le temps, vous verrez que vous ne croiserez plus ce genre de personnes.

Patricia Voisin

Entreprendre, une posture et un état d’esprit !

 

L’inconnu ne tient qu’à vous d’être connu

Inconnu et absence de contrôle

Nous sommes souvent effrayés par l’inconnu car nous ne savons pas ce qui se cache derrière lui. Notre peur la plus profonde est celle de l’absence de contrôle. Et l’inconnu nous confronte à cette absence de maîtrise envers laquelle nous avons du mal à nous abandonner.

La plupart du temps, nous vivons dans un cadre confortable. Et même s’il est inconfortable, nous le connaissons bien et préférons nous y raccrocher pour ne pas être dérangés.

Ces fameuses zones de confort peuvent être aussi le réceptacle d’un lot de souffrances. Toutefois, nous y sommes tellement identifiés que sans ces souffrances, comment pourrions-nous exister autrement ?

Au travers d’un burn-out, d’un accident ou d’une grave maladie, vous prenez violemment conscience de votre humanité et de sa fragilité. Soudainement démuni,  vous vous trouvez confrontés à une réalité qui dépasse l’entendement. Et l’inconnu s’invite dans votre vie sans vous l’avoir demandé.

Est-ce un signe de la vie ? Est-ce que c’est là pour vous inviter à regarder ce que vous contournez sans cesse ?

L’être humain n’aime pas l’inconnu et pourtant, il est bien là et vous laisse complètement démuni face au vide qui ne fait que s’accroître autour de vous.

Vous pourriez le balayer d’un revers de main, il reviendrait encore plus fort la fois suivante.

La notion de Karma

En méditation bouddhiste, il n’y a pas de hasard et les enseignements parlent du mûrissement du karma.

Que celui-ci soit positif ou négatif, il arrive un moment donné dans votre vie où toutes les conditions sont réunies pour que les choses se fassent.

Nous sommes souvent focalisés sur le mauvais karma mais est-ce vraiment le terme ?

Qualifions-nous la maturité d’un fruit à quelque chose de mauvais ? Non. Nous ne nous posons même pas la question.

Dans notre vie, il en est de même. Il se trouve que depuis votre naissance, vous actionnez divers leviers et vous semez des graines sans vous en rendre compte. En fonction de ce qui a été semé et de bien d’autres paramètres, ces graines germent et arrivent à terme pour les récolter.

Voilà pourquoi il est important d’être pleinement conscient de nos actes et nos paroles.

Qu’il soit positif ou négatif, ce karma nous projette dans un inconnu qui est difficilement lisible et où, souvent, nous avançons à l’aveugle.

Quand c’est positif, tout va bien et cela a moins d’impact sur notre émotionnel.

Quand c’est négatif, nous n’avons qu’une hâte, celle d’en sortir. Sauf que l’inconnu s’invite à un moment précis de votre vie mais ne vous dit pas quand il va en sortir.

Alors, si vous partiez en voyage ?

Si cette expérience était un tremplin vers de nouveaux horizons ?

Pourquoi anticiper le pire alors que le meilleur est aussi le fruit de cette expérience ?

Pourquoi cet inconnu arrive-t-il si brutalement ?

Tout simplement parce que c’est le moment. Oui, je sais, ce que je vous dis est énervant mais que contrôlons-nous vraiment ?

La vie n’est-elle pas plus forte que tout et peut-on vraiment la maîtriser ? J’en doute..

Alors, quoi faire devant l’inconnu ?

  • Tout d’abord, l’accueillir. Inutile de vous braquer, de résister ou d’être en colère, cela ne fera qu’empirer les choses. Certes, ce n’était pas prévu mais l’inconnu ne demande pas la permission. Soit il s’impose, soit vous êtes en route vers lui.
  • Le regarder et en chercher le sens. Pourquoi arrive-t-il maintenant ? Que vient-il vous dire ? Quelles peurs se soulèvent en vous ? Qu’avez-vous envie de faire ?
  • Pas de jugement. La première réaction est souvent de vouloir expliquer le pourquoi du comment juste pour se rassurer. C’est inutile. Ne vous rendez pas coupable d’un mouvement de la vie et offrez-vous beaucoup de douceur et d’empathie.
  • Aérez-vous. Quand l’inconnu s’invite, un flot émotionnel se déverse dans le corps et il est bon de se relier à la nature. Marcher va vous permettre de gérer vos émotions et de vider votre mental. Pour cela, faites une marche rapide où vous n’avez aucune possibilité de réflexion.

Si en ce moment, vous traversez cette zone de turbulences, il ne tient qu’à vous de rencontrer cet inconnu pour connaître ce qu’il cache. Et ce n’est pas vous qui donnerez le rythme mais la vie qui va vous emmener au sien.

Patricia Voisin,

Entreprendre sa vie, une posture et un état d’esprit

Transformer sa vie en 100 jours avec Lilou Macé

Lilou Macé sera présente au prochain Café de l’amour le lundi 14 septembre à 20h00 pour nous parler de son défi des 100 jours.

Qu’est ce que le défi des 100 jours ?

Ce défi personnel est destiné à celles et ceux souhaitant entrevoir un changement dans leur vie au terme de 100 jours. L’outil pour réussir ce défi est un cahier d’exercices pratiques. Dans ce cahier, chaque « cocréateur » trouvera pour chaque jour des suggestions de pratiques, de techniques, d’outils et d’exercices pour l’aider à progresser et en découvrir un peu plus sur lui-même et ce qui fonctionne pour lui.

Qui est Lilou Macé ?

Intervieweuse, blogueuse, auteur, Lilou Macé est une femme pleine de ressources qui ne cesse de nous surprendre au travers de ses exceptionnelles rencontres avec des personnalités tels que Dr Jean-Jacques Charbonnier, le Dr Montagnier, Pierre Jovanovic, Thierry Souccar, Sylvie Simon, Bernard Werber, Vincent Cespedes.

Lilou Macé est l’auteur de trois ouvrages :

La conférence au Café de l’amour

Lors de cette soirée, elle partagera tous ses secrets pour transformer sa vie en 100 jours et répondra aux questions suivantes :

  • Qu’est ce qu’une vie extraordinaire?
  • Pourquoi vouloir transformer sa vie?
  • Est ce possible de transformer sa vie en 100 jours?
  • Comment transformer sa vie ?
  • Les clés de la transformation
  • Comment créer une intention et pourquoi ?
  • Quels sont les outils et pratiques pour transformer sa vie ?
  • Qu’est ce que le Défi des 100 jours ?
  • Comment réussir son Défi des 100 jours ?
  • Comment faire face aux défis, au stress et à la négativité
  • Comment aller au bout du Défi des 100 jours ?

Pour connaître tous les détails de ce défi, rendez-vous sur le site www.defides100jours.com

Pour s’inscrire et venir assister à la conférence qui se tiendra à l’Ice Baär dans le 8ème, rendez-vous sur le site Café de l’Amour.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑