Le Chi-Kung ou « Qi-gong » qui veut dire « travail de l’énergie » est un art énergétique de santé millénaire pratiqué en Chine et très apprécié de sa population pour ses vertus thérapeutiques.

Il s’agit concrètement d’un enchaînement de mouvements et postures codifiés reliés à la respiration ventrale. Cette discipline taoïste en lien avec la médecine traditionnelle chinoise a pour vertu de se prémunir contre les maladies, de relâcher les tensions qui empêchent l’énergie de circuler dans les 12 méridiens et d’apporter la sérénité à la personne qui le pratique au quotidien. Le Chi-Kung agit essentiellement sur les organes du corps pour réguler leurs fonctionnements. La respiration couplée aux postures favorisent la circulation de l’énergie dans les méridiens pour détendre et ressentir un bien-être générale et durable.

Il existe plusieurs centaines d’exercices avec variantes selon les styles et les écoles du nord ou du sud de la Chine. Le chi-kung se subdivise tout de même en deux grandes familles : le chi-kung martial (wei gong) et le chi-kung thérapeutique(nei gong/daoyin). Les pays limitrophes de la Chine pratiquent aussi cet art de vivre. Il est très souvent associée aux arts-martiaux (Kung-fu, Vovinam Viet Vo Dao, Sonmudo, Karaté)  pour favoriser la détente et la récupération du corps après un entraînement intensif. Mais son rôle principale est d’apaisé l’esprit et d’accroître les défenses immunitaires.

Aujourd’hui cette discipline est enseignée dans le monde et jouit d’une bonne notoriété. Il existe de nombreux ouvrages accompagnés de DVD permettant de s’initier à la pratique du Chi-Kung.

Le Chi-Kung n’impose aucune limite d’âge ni de conditions physiques particulières. En France, deux fédérations regroupent l’essentiel du maillage associatif proposant des cours, des stages et mêmes des formations en Chi-Kung.

Pour plus de renseignements sur cette discipline, consulter les sites Internet de la FEQGAE et de la Faemc.