« Impossible n’est pas français », déclarait Napoléon. Mais la plupart d’entre nous hésite à faire le plongeon dès qu’il s’agit de mettre un projet en chantier et de chambouler nos vies. Pour y parvenir, il faut avant tout définir sa propre situation, ses valeurs et surtout identifier les obstacles qui pourrait nous y empêcher.

Rêvons d’abord

Laissez aller votre imagination et articulez vos envies. C’est en vous projetant dans l’avenir que vous parviendrez plus facilement et concrètement à vos fins. Tout projet commence par un fantasme. Continuez à croire en vos premiers rêves, pensez à nourrir cette âme enfantine qui est encore en vous et notamment à faire des activités avec votre petite famille comme du maquillage pour enfants ou encore des ateliers d’origamis faciles.

Identifier la nature des obstacles

Nous avons tous des contraintes mais certaines nous sont plus imposées par notre inconscient ou notre entourage que par la réalité. Afin de vous débarrasser de ces barrières qui vous empêchent d’avancer, il est impératif de les identifier. Tout d’abord il y a des obstacles qui vaillent la peine d’être surmontés. La vie n’est pas un long fleuve tranquille. Toutefois, si ces obstacles font partie d’un parcours qui ne mène à rien dans un contexte sans issue, alors il faut renoncer. Les disputes qui escaladent et engagent des frais d’avocat sont l’exemple typique de situations désespérantes qui mènent souvent droit dans le mur.

Il faut détruire pour créer

C’est souvent nos engagements, nos contraintes financières mais surtout l’entourage qui nous empêchent d’avancer ou de se consacrer à un projet. Les valeurs familiales inculquées dès le plus jeune âge, le conjoint récalcitrant et conformiste, les amitiés toxiques ou les collègues coercitifs, autant de freins à notre créativité. Soyez strict et redevenez objectif avec vous-même : libérer-vous des personnes négatives, des tâches qui n’en valent pas la peine, des choses que vous détestez faire. Reprenez vos rêves et votre vie en main. Apprenez à dire non et à tout remettre en question.

Faites le saut

Mettez votre projet à plat, profitez d’internet pour rassembler les ressources et les témoignages de ceux qui l’ont fait avant vous. Ne pensez pas à ce que vous ne savez pas faire, concentrez-vous sur ce que vous avez envie de faire, l’expérience fera le reste. Lancez-vous sans hésiter, on a tous commencé par là. « Chaque enfant est un artiste. Le problème c’est de rester un artiste lorsqu’on grandit » disait Picasso. Si vous avez des enfants, il existe un tas de possibilités pour mettre en œuvre des projets qui pourrait non seulement vous épanouir mais vous créer des revenus. Vous n’avez jamais fait d’école d’art ? Qu’à cela ne tienne. Faire des origamis faciles ou de la peinture sont l’une de ces activités simples et peu coûteuses qui peut vous ouvrir au monde sans peur de l’inconnu. Alors, lancez-vous dans l’aventure passionnante d’un projet qui vous tient à cœur, vous aurez tout à y gagner.

Catherine Laz