Actuellement dans nos pays, nous mangeons deux fois plus de protéines qu’il nous est nécessaire. Et la principale cause de ce constat c’est notre surconsommation de viande rouge. Nous savons que pour être en bonne santé, les protéines contenues dans la viande rouge sont cruciales à notre équilibre alimentaire. Toutefois, le courant actuel nous encourage à questionner son rôle dans notre alimentation, notamment l’apport de bon et le mauvais cholestérol, et si de nouveaux modes de consommation ne sont pas à envisager.

Idées fausses

Tout d’abord il faut balayer les idées fausses telles que sans viande rouge nous subirions des carences nutritionnelles. Il n’en est rien. Il suffit pour cela de rééquilibrer notre alimentation et de remplacer tout simplement les protéines de la viande par celles contenues dans de nombreux autres aliments. Il n’est pas question ici non plus de la supprimer mais plutôt de s’informer sur de nouvelles sources d’aliments protéinés.

Sources de protéine

Tout d’abord il ne faut pas oublier que les œufs, le poisson et les produits laitiers sont également sources de protéine. Mais elles sont aussi d’origine animale et c’est en ceci que certains ne les considèrent pas comme une bonne alternative. C’est donc la combinaison légumineuses + céréales qui pourrait être la solution idéale au problème. Non seulement tous les acides aminés indispensables à notre bon équilibre y sont présents, mais en plus ils apportent fibres, oligoéléments et nutriments, souvent déficitaires dans notre alimentation.

Changer nos habitudes

Le repas traditionnel steak frites c’est fini, même si il est toujours apprécié. Nos habitudes alimentaires ont rapidement évolué ces dernières années et le monde s’est ouvert sur des cuisines qui nous ont appris à nous passer de la viande rouge. Couscous (céréale)/pois chiches (légumineuse), tortilla/haricots rouges, riz/soja, les combinaisons sont multiples et permettent d’expérimenter de nouvelles recettes venues de la planète entière où la viande rouge n’est plus l’ingrédient principal comme dans notre cuisine traditionnelle. Changer les habitudes n’est plus un challenge mais devient une aventure passionnante.

Un nouvel équilibre

Aujourd’hui, il est quasi impossible d’être carencé en protéine lorsqu’on diminue ou supprime la viande. À moins de ne manger que des fruits ou des produits raffinés, remplacer la viande ne présente pas de risque de carence nutritionnelle. Pain, céréales, légumineuses, fruits à coque, les protéines sont partout. Alors, pourquoi ne pas commencer un jour par semaine et expérimenter. Internet regorge de recettes, les livres de cuisine du monde entier proposent tous de nouvelles façons de cuisiner sans viande rouge et qui feront la différence entre le bon et le mauvais cholestérol , et les restaurants proposent de plus en plus de plats centrés sur les légumes. Commencez à garnir vos étagères d’huiles, d’épices et d’herbes qui donneront un nouveau goût à vos plats.

Salades aux noix et soupes d’haricots, légumes farcis de riz ou couscous, risottos aux multiples combinaisons…sans viande rouge, l’imagination et la santé sont enfin au pouvoir.