L’hypnose est une technique et un état naturel de conscience. Le manuel d’auto-hypnose Activzen,  à paraître en septembre, répond à de nombreux objectifs.

Pourquoi  apprendre l’auto-hypnose ?

Cette question est légitime et répond à l’ensemble des projections réelles ou imaginaires des personnes souhaitant accéder à leurs ressources Inconscientes.

L’auto-hypnose  permet :

  • D’accéder  par soi-même à des états modifiés  de conscience qui permettent  l’installation de nombreux changements en soi.
  • De garantir sa sécurité intérieure, face à un thérapeute dont on ne connaît jamais toutes les intentions.
  • D’être indépendant dans ses choix d’objectifs.
  • De tester sa capacité d’autosuggestion.
  • De maîtriser ses nuances, être autonome.
  • De faciliter grandement les séances vécues ensuite avec un hypnotherapeute grâce à la maîtrise de cette technique.
  • De garder sous contrôle certaines pathologies traitées en séances en disposant chez soi d’un outil simple et toujours disponible, en permettant un “autocoaching” à la carte.

Pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore, l’auto-hypnose est un vecteur de changement durable et “écologique”, car vous en maîtrisez l’usage. Toutefois, cet outil prodigieux nécessite un entraînement régulier qui, seul, sera en mesure de vous permettre d’atteindre, à votre rythme, les objectifs que vous vous serez fixés. La bonne nouvelle est que chacun de nous peut avoir accès à la maîtrise de cette technique. La transe hypnotique est un état naturel, que l’auto-hypnose déclenche à volonté. Vous deviendrez donc peu à peu conscient de votre inconscient !

L’auto-hypnose permet donc de modifier des schémas ou des croyances limitantes. De solutionner certains phénomènes de phobies, peurs, ou angoisses inconscientes. De diminuer la douleur chronique et de soulager les effets des états dépressifs. D’améliorer en vous des dispositions déjà présentes et d’en faire des qualités visibles et efficaces dans votre parcours professionnel, sentimental et social. Enfin, d’atteindre progressivement un état de sérénité propice à améliorer votre sentiment de bien-être mental, physique et émotionnel. Comme le dit le dicton populaire, seul celui qui n’essaie pas est sûr d’échouer !

Mais finalement qu’est ce que l’hypnose ?

Définitions de l’hypnose

Dictionnaire Larousse (2000) :
1- État de conscience particulier, entre la veille et le sommeil, provoqué par la suggestion.
2- Ensemble des techniques permettant de provoquer un état d’hypnose, utilisées notamment au cours de certaines psychothérapies.

Milton Erickson (1980) :
Un état de conscience dans lequel vous présentez à votre sujet une communication, avec une compréhension et des idées, pour lui permettre d’utiliser cette compréhension et ces idées à l’intérieur de son propre répertoire d’apprentissages.

A partir de ces définitions, nous apprenons que l’hypnose est une technique et un état mental modifié de conscience , distinct de la transe méditative, de la rêverie ou de l’absence, « tu es dans la lune ? »

La transe hypnotique est naturelle !

En effet, chacun d’entre nous expérimente l’état hypnotique plusieurs fois par jour et il semblerait même qu’il soit utile et nécessaire au maintien de notre équilibre mental. Milton Erickson (psychiatre américain des années 1950) a appelé common everyday trance la transe commune quotidienne, qui apparaît lorsque nous nous évadons du présent, “dans la lune”, absorbé dans un roman ou une émission à la télévision, en attendant notre station dans le métro ou parfois même en conduisant. C’est donc bien un état normal, propre au règne vivant, et récemment identifié par la médecine grâce à une activité particulière et unique du cerveau. Comme chacun d’entre nous a cette faculté naturelle en lui, chacun va donc pouvoir bénéficier des bienfaits de la pratique de l’auto-hypnose.

Quelques dates

  • Premières traces : il y a déjà plus de 6 000 ans, en Mésopotamie, où les Sumériens pratiquaient déjà l’accompagnement par la parole. Un manuscrit cunéiforme décrit des guérisons obtenues grâce aux états modifiés de conscience. Les 3 états de transe hypnotique (re)découverts au XIXème siècle par Charcot y sont même déjà expliqués !
  • Il y a 3 000 ans, en Égypte sous Ramsès II, 20ème dynastie… Nous avons la description d’une séance “d’hypnose”, sur une stèle découverte à Musès en 1972.
  • En 1766, le Dr Franz Anton Mesmer, disciple spirituel de Paracelse, inspiré par sa pratique et ses écrits, devient le premier “psychothérapeute” des temps modernes avec le “magnétisme animal” (qui, entre nous, n’a plus grand-chose en commun avec la pratique de l’hypnose moderne, ericksonienne). Malgré ses détracteurs de l’époque, il triomphe dans tous les royaumes civilisés…
  • En 1824, Deleuze codifie la pratique du magnétisme et le propulse à nouveau au premier rang des thérapies de l’époque. Partout en Europe, dans les cours royales et impériales, on soigne par mesmérisme.
  • En 1829, Jules Cloquet réussit la première ablation d’un sein sous hypnose (pour un cancer, en fait, il s’agissait d’une technique à base de magnétisme animal, le mot hypnose n’ayant pas encore été inventé).
  • En 1841, James Braid, chirurgien écossais, découvre les techniques du magnétisme animal lors d’une démonstration donnée par le célèbre magnétiseur français Lafontaine. Il posera les bases scientifiques de ce qu’il nommera : hypnose (1843). Selon James Braid, la transe hypnotique survient lorsque le patient est concentré sur une seule et unique idée.
  • Milton Hyland Erickson (1901-1980), psychiatre et psychothérapeute américain, a personnellement souffert de divers problèmes physiques et maladies : il était très handicapé du côté droit et souffrait de dyslexie. Une vie de souffrance contre la maladie a participé à forger sa personnalité obstinée, inventive, et probablement – paradoxalement – à lui donner un grand sens de l’humour…

En synthèse l’hypnose est une technique qui a démontré ses potentiels  thérapeutiques, depuis près de six mille ans ..!
Les hôpitaux forment des professionnels de santé à cette technique partout dans le monde.
Nous pouvons donc aujourd’hui  faire usage de cette « surprenante » faculté de notre cerveau pour modifier nos programmations, si cela fonctionne, alors  pourquoi s’en priver ?
Il appartient toutefois à chacun de vérifier ces insertions car seule l’expérience directe vous permettra de comprendre et de ressentir les capacités prodigieuses contenues dans cette technique millénaire.

« Tout ce qui a été programmé un jour, peut être déprogrammé pour toujours ! »

Christian Kalafate
ActivZen