Bonjour à tous,

Comme vous le savez sans doute déjà, j’organise des ateliers de shiatsu avec Françoise Bataillon. D’ailleurs le prochain aura lieu le dimanche 17 avril de 10h à 13h à Saint-Roch.

Je profite aussi pour vous parler d’une appli que je qualifierai de génialissime. Il s’agit de Tsubook, une application pour les pratiquants de shiatsu autrement appelé les shiatsu-shis . Cette application modélise en 3D un corps humain sur lequel apparaît les méridiens et leurs points d’acupuncture associés. Lorsque vous cliquez sur un point, vous trouvez l’explication associée à ce point.

Sans plus attendre j’ai interviewé Carla Sofia et Nicolas Form  fondateurs de Studio Levart, la startup à l’origine de Tsubook. Ils ont conçu cette appli avec Florence Legeay qui participa à l’enrichissement du contenu.

Carla, pouvez-vous, vous présenter à nos lecteurs ?

J’ai 27 ans, je suis dessinatrice et graphiste en free-lance depuis cinq ans et je termine ma formation de shiatsu-shi à l’Ecole de shiatsu à Maisons-Alfort cette année. C’est par hasard que je suis venu au shiatsu, suite à une conversation avec un ami. Ce qui m’a séduit c’est qu’avec le shiatsu on apprend à se connaître. Je voulais faire du bien à mon entourage, ma famille. On prend conscience de son corps et de ses émotions. On travaille sur ces deux aspects.

Le style que j’apprends est le style Koho-shiatsu. Ce style vient d’une école appelée « La huitième lumière » fondée au japon en 1941 par Soke Ryuho Okuyama  qui a développé ce style dans la première moitié du XXe siècle. Le protocole de ce shiatsu commence et finit avec la palpation du pouls.

Nicolas, pouvez-vous, vous présenter à nos lecteurs ?

J’ai 28 ans, je suis ingénieur en informatique. J’ai poursuivi mes études à l’INSA de Rennes.  J’ai commencé ma carrière chez GameLoft, spécialiste des jeux vidéos sur mobile au Mexique puis chez Altim spécialiste des systèmes embarqués comme technico-commercial.

Nous sommes les deux fondateurs du Studio Levart et nous nous entourons de Florence pour la partie contenu et Julien Dorra pour la partie UX expérience utilisateur.

Carla et moi faisons partie du Startup Leadership Program. C’est un programme de formation et un réseau d’entrepreneurs mondial.

Florence fait partie de votre équipe, l’un de vous peut-il parler d’elle ?

Florence a rédigé le contenu de l’appli Tsubook. C’était un gros travail. Florence est intervenante à l’école de shiatsu de Maisons-Alfort. Elle est d’origine chinoise et nous initie aux caractères chinois. Florence pratique le shiatsu depuis 2011 (www.energetique-shiatsu.com) et est en perpétuelle recherche de nouvelles connaissances.

Carla, parlez-nous de la genèse de cette appli ?

Il est vrai que celai manquait depuis de nombreuses années et cette discipline complexe requiert ce type d’outil pour en faciliter l’apprentissage.

L’année dernière, je me baladais avec mes cours et j’en avais marre d’avoir de gros livres, j’avais envie d’un outil de travail plus efficace.  Nicolas m’a proposé l’idée de réaliser une appli et comme tous les deux nous participons à des  Hackathons (challenge d’un week-end pour créer des prototypes en un temps record) on s’est bloqué un week-end et on a modélisé le méridien de l’estomac avec 4 points. Par la suite, j’ai montré le prototype à mes camarades d’école et ils ont tout de suite  été convaincus de l’utilité d’un tel outil.

Nicolas, pouvez-vous nous parler de cette appli en détail ?

Il s’agit d’un corps humain en 3D avec la position des points consultable à tel et tel endroit. On peut découvrir les propriétés de la MTC. Des pathologies sont associées aux points. La barre de recherche peut permettre de trouver la liste des points et des pathologies. Exemple : on tape arthrite dans la barre de recherche et les résultats affichent les points potentiellement liés à cette pathologie. Après, c’est au praticien de voir (en fonction de son patient, de la saison, etc) quels points de cette liste valent le coup d’être utilisés, mais cela lui fait une bonne base de départ.

Tsubook est sortie le 1 mars sur Android. Elle est développée avec Unity3D. La sortie sur l’Apple Store (iPhone et iPad) est prévu pour bientôt.

Nicolas, envisagez-vous des évolutions ultérieures avec votre communauté d’écoles, praticiens et testeurs passionnés ?

Nous avons en projet des évolutions à court, moyen et long terme.

A court terme, suite aux retours des testeurs, on souhaite

  • Améliorer la navigation
  • Ajouter des menus pour trouver plus facilement les points spéciaux : Lo, Héraut, Yuan,…
  • Ajouter des outils simples comme un tableau des éléments et leurs relations, une carte du Hara,…

A moyen terme, nous  avons pensé :

  • Proposer plus de services pour les professionnels
  • Créer des fiches patients pour les praticiens
  • Prise de rdv en ligne
  • Gérer des factures

Tout cela dépendra bien sûr de notre discussion avec les shiatsu-shis et nous sommes ouverts à d’autres propositions de fonctionnalités dans le but de les aider. Si vos lecteurs souhaitent influencer les prochaines évolutions de Tsubook, qu’ils n’hésitent pas à rejoindre notre groupe Facebook !

A long terme, nous voulons proposer cette appli dans le monde entier.

Si j’ai bien compris vous révolutionnez le métier de shiatsu-shi avec cet outil digital. Votre stratégie est de sensibiliser les écoles avec ce type d’outil, voir même qu’il devienne l’outil incontournable ?

Carla dites-nous en plus.

Nous sommes en train de contacter des écoles sur Paris pour multiplier les tests auprès d’autres élèves et praticiens. L’école Qi Seï Do à Opéra test déjà Tsubook et nous sommes en contact avec d’autres écoles mais rien de confirmé encore.

Nicolas : on lance d’ailleurs un appel aux écoles. Si elles sont intéressées par notre démarche.

Carla : j’ai 2 mentors au sein du Startup Leadership Program : Hervé Franceschi coach qui m’aide dans mon parcours personnel et entrepreneurial et Julien Dorra pour la partie UX et test utilisateurs.

Carla, j’imagine que vous n’allez pas en rester là ? Quels sont vos ambitions dans les années à venir ? Si j’ai bien suivi vous souhaitez vous internationaliser et étendre votre application à d’autres types de pratiques

Nous irons dans d’autres pays pour avoir d’autres retours. Tsubook sera prochainement traduite en langue anglaise.

Nous souhaitons par la suite intégrer l’acupuncture dans notre application.

 

Merci à vous deux d’avoir répondu à cet interview.

Si vous souhaitez découvrir Carla et Nicolas, ils sont présents sur :

Facebook
Devenez fan de Tsubook
www.facebook.com/tsubook/

Rejoindre le groupe :
www.facebook.com/groups/202088573463090

Site web
www.tsubook.net/

L’application est disponible sur Playstore à cette adresse : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.tsubook&hl=fr