Me revoici avec ma chronique sur les chakras. Cette semaine, nous allons parler du second chakra appelé le chakra Sacré. Ce chakra est le lieu d’habitation du moi, de notre ouverture aux autres, de notre créativité et bien plus encore.

Avant de rentrer plus en détail dans l’analyse du second chakra, je vous propose de revenir sur le fonctionnement de nos sept chakras. Ils sont intimement reliés au système endocrinien de notre corps. Comme vous le savez, le système endocrinien sécrète différentes hormones qui circulent dans le flux sanguin et ont pour principal mission de réguler les organes et tissus.

Petit tour d’horizon du système endocrinien

Les glandes formant le système endocrinien sont : l’hépiphyse, l’hypophyse, les thyroïdes et parathyroïdes, le thymus, les îlots de Langerhans du pancréas, les surrénales, les gonades (testicules et ovaires).  Chaque chakra agit donc sur l’équilibre de nos glandes.

Le chakra sacré est relié aux surrénales (au dessus des reins). Les surrénales produisent l’hormone de l’adrénaline et celle de la cortisol. L’hormone de l’adrénaline est sécrétée quand nous sommes en situation de stress. L’hormone de la cortisol va agir en tant qu’anti-inflammatoire naturel.

Les principales caractéristiques de Svadishthana, le chakra sacré

Voici ci-dessous et sous forme de tableau les propriétés et attributs de ce chakra.

Signification du nom du chakra : lieu d’habitation du moi Forme du tattva : cercle
 Emplacement :
endroit sur le corps
: organes génitaux
endroit dans le corps : 4ème vertèbre sacrée, gonades.
 Sens dominant : le goût
 Couleur du bîja (semence) : or  Organe sensoriel : la langue
 Son des pétales du bîja : bang, bhang, mang, yang, rang, lang.  Organe fonctionnel : les organes génitaux
 Caractéristiques : procréation, famille, imagination. L’élément terre se dissout dans l’élément eau du Svadishthana chakra. L’imagination intervient lorsque la personne entretien le dialogue avec sa famille et des amis. L’inspiration nécessaire à la création prend naissance dans ce 2sd chakra.  Vâyu (air) : apâna, vâyu, l’air qui expulse la semence de l’organe mâle et l’urine des deux sexes, et qui pousse l’enfant hors du ventre à la naissance
 Tattva (élément) : eau  Loka (plan) : Bhuvar Loka , Naga Loka (plan astral)
 Couleur du tattva : bleu clair  Planète dominante : Mercure (lunaire, féminine)

Un enfant entre huit et quatorze ans expérimente ce chakra. Il dort de huit à douze heures par nuit. Il noue de plus en plus de liens affectifs avec sa famille et ses amis. Son potentiel de créativité et sa sexualité se développent en parallèle de sa croissance. Il délaisse les besoins primaires associés au premier chakra qu’il a expérimenté de sa naissance à huit ans. Les activités artistiques (danse, chant, art-plastique, dessin, musique) sont autant de disciplines qu’il peut adopter pour développer l’énergie de son second chakra et la faire s’élever.

L’éveil du Svadishthana

Lors d’un rééquilibrage de ce chakra dont le but est de le fortifier, il faut visualiser la couleur orange.

Symptômes physiques

Svadishthana est relié aux surrénales. Si nous sommes sujet au stress en permanence, l’excès d’adrénaline peut endommager notre corps. De même que les problèmes urinaire et rénaux peuvent survenir, l’élément eau étant prépondérant dans ce second chakra.

Symptômes émotionnels et mentaux

Le mauvais fonctionnement de Svadishthana peut engendrer des problèmes affectifs, de vivre des frustrations dans ses relations avec le sexe opposé. Lorsque Svadishthana est équilibré, l’amour inconditionnel nous tend les bras.