La communication…
Elle est omniprésente. Laissons de côté les médias, écrans divers, pour nous consacrer à la communication inter-personnelle au sein de notre famille.

Tant de choses se transmettent que nous ne formulons pas, ou mal…

  • Il y a ce que nous disons… pas toujours habilement.
  • Il y a ce que nous montrons : nos gestes, regards, attitudes…
  • Il y a ce que nous disons à autrui devant les nôtres, qui en disent long sur nous.
  • Il y a les codes que nous avons appris : ce qui se dit, ce qui ne se dit pas, la politesse…
  • Il y a les émotions qui précipitent parfois les mots en dehors de notre bouche, et puis hop, c’est trop tard, c’est dit !
  • Il y a la timidité ou la honte qui nous amènent à conserver dedans des choses qui, à petit feu, nous consument…

Comment exprimer qui nous sommes sans blesser l’autre ? Comment éduquer nos enfants à s’exprimer librement, sans violence et sans tabous ?

La première des choses à faire, et non des moindres, est de s’accepter tels que nous sommes, sans condition.

Accepter nos émotions ; elles font partie de la vie. Parfois démesurées, elles ne peuvent cependant pas être remises en cause : si j’ai du chagrin, personne n’a à en douter. A moi de voir comment je gère mes émotions. Si je ravale mon chagrin, il risque de prendre beaucoup plus de place que si, simplement, je le reconnais et lui consacre un instant. Le droit de se sentir triste, de verser une larme. Et de faire de la place pour autre chose…

Lorsque j’accepte mes émotions, je tolère bien plus facilement celles des autres.

Encore mieux : je peux exprimer mon émotion, telle que je la ressens, à mes proches. Ainsi, je leur montre que j’ai confiance en eux. Je leur fais le cadeau de la possibilité de m’épauler, de m’aider. Et je leur montre l’exemple…

Au début, lorsqu’on est pas habitué, l’émotion peut sortir de façon incontrôlée : pensez-bien, une colère si longtemps refoulée ! Alors, il est important de choisir ses mots. Laisser l’émotion se livrer au grand jour, mais pas sans contrôle : il y a des codes, des mots à choisir ou à éviter…

Ainsi, éviter le « tu qui tue » : « tu m’agaces à passer tes journées devant la télé ! » « Je ne supporte plus de te voir passer tes journées devant la télé ». Percevez-vous la nuance ?

Le secret est facile à percer : il suffit de se centrer sur soi, sur ses émotions et son ressenti, et d’exprimer ce que l’on ressent en soi.

Apprendre à communiquer, c’est apprendre à s’accepter et à accepter l’autre.

Idéalement, c’est un chemin vers le respect et l’amour des autres et, en fin de compte, un chemin vers l’amour de soi.


 

Vous souhaitez améliorer la communication au sein de votre famille ? Découvrez le stage « Communication efficace et harmonieuse ». Les 28 et 29 mai 2016, au centre La Chrysalide, en Vendée. A partir de 16 ans.

Renseignements et inscriptions :

www.lachrysalide.com – 02 51 08 07 00 – contact@lachrysalide.com