Si nous admettons que la vie a un sens, je propose de développer ce sens en partant des besoins essentiels pour lesquels nous proposons un grille de lecture à partir de la couleur des chakras, un des éléments de l’aura, bien connu des indiens mais curieusement dénigré par la médecine officielle alors qu’il se mesure.

Voici la déclinaison de nos besoins essentiels par chakra :

  • Écarlate: nous avons besoin de racines, d’un lieu pour se poser.
  • Rouge: Nous avons besoin de nous sentir en sécurité…
  • Orange: …de vivre des expériences ludiques qui incluent la sexualité…
  • Jaune: …de trier (dans nos expériences comme dans notre nourriture) ce qui nous fait du bien, d’éliminer ce qui nous encombre…
  • Citron: … et de transformer ce que nous gardons au service de notre croissance et au service des autres ;
  • Vert: nous avons besoin de reconnaissance, d’aimer et d’être aimés ;
  • Turquoise: nous avons besoin de communiquer tout en préservant notre intégrité ;
  • Cyan: nous avons besoin de nous exprimer en toute authenticité…
  • Indigo: …de vivre des expériences qui font sens…
  • Bleu: …de les intégrer pour devenir de plus en plus conscients…
  • Violet: …de nous sentir relié à une source qui nous nourrit et que nous enrichissons de nos expériences…
  • Magenta: …et enfin de trouver notre cohérence.

Chacun de ces besoins correspond à un, ou plusieurs organes. Si un besoin n’est pas respecté, l’organe correspondant souffre jusqu’à tomber malade…

Les médias nous vendent de faux besoins, brouillent les pistes…

Or, nos médias nous saoulent de faux besoins en niant les vrais : ils entretiennent une insécurité, une instabilité professionnelle et donc de logement, ils autorisent et suscitent le plaisir, mais surtout celui qui dégrade…

Ils incitent à consommer, mais la nourriture fournie est souvent toxique et de mauvaise qualité. Alcool et cigarettes sont proposés pour pallier les manques.

Où est la reconnaissance quand le travail est souvent « presse-citron » : je presse / je jette.

Où est la communication réelle entre humains à l’époque d’internet, où 6h30 quotidiennes sont passées devant les écrans hors travail ?

Essayez d’être authentique si vous n’êtes pas dans la norme…

Comme l’a affirmé Patrick Le Lay, PDG de TF1, le 9/07/2004 : « pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. »

Et suscitent le rejet de la différence…

Dès qu’une personne ou un groupe pense différemment de la pensée ambiante, elle/il est mis au pilori. Le meilleur moyen étant l’accusation de dérive sectaire, puisqu’il provoque la peur.

Tout ceci fait que j’ai des doutes sur la volonté politique d’aller dans le sens du bien commun… des individus.

L’action à mener me semble bien plus globale que ce référendum sur la liberté vaccinale. Mais celui-ci constitue une étape fort utile car il sera, à mon avis, révélateur d’un mode de fonctionnement inhumain de la société, qui constitue pour moi la principale cause des maladies. Et cette étape sera utile car c’est en constatant qu’un système ne nous convient décidément pas, que nous pourrons (enfin) décider d’en changer.

Dr Dominique Bourdin, Holo-Thérapeute
www.holobiolistic.eu