Recherche

Plus zen la vie

Prenez en main votre bien-être

Mois

février 2016

Pouvons-nous éviter les personnes qui nous gênent ?

Qu’est-ce qu’une personne désagréable ?

Vous devez sûrement côtoyer des personnes ou au moins une personne désagréable. C’est ce que l’on dit de quelqu’un quand on se sent irrité par celle-ci ou que nos antennes ne vibrent pas vraiment avec elle.

Lorsque cette personne fait partie d’un cercle de relations éloigné, nous vivons bien avec. Seulement, quand elle se manifeste dans un entourage très proche de nous, il est plus difficile de s’en accommoder. Cette personne désagréable peut être un membre de votre famille ou encore pire, votre conjoint ou l’un de vos enfants.

Bien souvent, elles se plaignent de tout, du temps, du gouvernement, des voisins, de vous, du monde … Bref, rien ne va et ce n’est jamais de leur faute. Il y a toujours une raison qui vient de l’extérieur. Elles critiquent en permanence et voient rarement quelque chose de bon dans ce que vous faites et ce que vous dites. Elles rient à leurs propres blagues et peuvent être méchantes et sarcastiques vis-à-vis des autres. Elles n’ont aucune reconnaissance envers leurs semblables.  Elles ont souvent mal quelque part mais ne font rien pour se soigner et préfèrent qu’on les plaigne. Elles reportent sur les autres leur vision négative de la vie et se nourrissent de votre sentiment de culpabilité ou de votre désarroi.

Alors, peut-on vraiment changer ces personnes désagréables pour qu’elles soient différentes ?

Les questions que je vous pose sont les suivantes :

Pourquoi fréquentez-vous ces personnes désagréables ?

Pourquoi supportez-vous leur comportement avilissant envers vous ?

Et la question essentielle :

Que pourriez-vous changer en vous pour ne plus les subir ?

Agir chez soi

Vous ne pouvez pas changer ces personnes car si vous êtes dans cette volonté de le faire, c’est que vous y cherchez quelque chose. Par contre, vous pouvez agir chez vous pour que ces personnes vous touchent de moins en moins voire même plus du tout.

Quand c’est une personne que vous voyez rarement, elle n’a que très peu d’impact sur vous et vous pouvez choisir de ne plus la voir du tout. Quand cette personne se manifeste dans votre entourage le plus proche, qu’il soit personnel ou professionnel, je vous invite à poser vos limites protectrices pour ne plus être pollué-e.

Vous allez devoir faire le point en vous-même de ce que vous ne supportez plus pour accueillir vos émotions avant tout. Parce que, généralement, ces personnes suscitent beaucoup d’émotions négatives en nous. Elles projettent leur colère et leur jalousie sur tout ce qui les entoure sans se préoccuper des dégâts qu’elles peuvent faire en agissant ainsi.

Vous avez le choix entre subir et éponger ces projections ou vous en prémunir et ne plus rentrer dans ce jeu relationnel.

Chaque personne, en fonction de son histoire, sera touchée et manipulée d’une certaine façon. Et vous remarquerez que d’autres passent totalement à côté de ce type de comportement.

Pourquoi vous ?

Parce que, chez cette personne désagréable, il y a une part de votre histoire qui s’y cache et qui fait écho en vous sinon elle ne vous toucherait pas. Il s’agit de remettre certains morceaux de votre vie en place, de les reconnaître et de ne plus les éviter pour ne plus rencontrer ce type de personne. Vous pourrez également lui répondre et vous en préserver sans crainte.

Bien sûr, vous pouvez aussi toujours fuir. Mais généralement, les personnes que j’accompagne me disent qu’elles ont rencontré à nouveau la même chose quelque temps plus tard.

Ces personnes désagréables sont un cadeau. Bien sûr, au début et même dans le temps, vous ne les voyez pas comme cela. Et pourtant, je vous le redis, elles sont un cadeau car elles vont vous permettre de vous affirmer et de gagner en confiance. Sauf si vous acceptez d’en être la victime.

Une personne désagréable maltraite. Elle ne sait pas ce qu’est la reconnaissance pour elle et donc, inévitablement, pour les autres. Elle est animée par une vision déformée du monde qui est probablement reliée elle aussi à son histoire. L’essentiel, c’est qu’elle ne vous entraîne pas dans son gouffre. Et pour vous prémunir de cela, vous allez devoir construire une force intérieure qui vous évitera de nourrir ce type de relation même si cela se produit avec votre conjoint.

Regardez où en est votre autonomie. Faites le point sur les avantages et les inconvénients que cela vous apporte et décidez maintenant de vous défaire de ces liens pour vous respecter là où l’autre ne respecte plus rien.

Je vous souhaite une belle journée et de belles relations !

Patricia Voisin – L’Art d’être Soi pour entreprendre sa vie

Atelier de shiatsu 20 mars : relaxation des côtés du corps

Lors de cet atelier, nous allons pratiquer à deux la technique de relaxation japonaise que l’on appel le Shiatsu. Cet art du touché qui nous vient du pays du soleil levant agit sur notre métabolisme en stimulant des flux énergétiques parcourant notre corps.

Thème de l’atelier

Dans le cadre des premières journées nationales du Shiatsu et du Do In initiées par la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel, Plus zen la vie invite Françoise Bataillon ( http://shiatsu-ap2l.blogspot.fr/) à animer un « Atelier découverte du Do In et Shiatsu familial ». Cet atelier est ouvert à tous. En adéquation avec la saison, l’énergie du printemps (le bois, le vent, le foie, la colère…) sera explorée en Do In et Shiatsu en mettant l’accent sur les côtés du corps et ses déséquilibres.

IMG_2529 IMG_2533

Programme

  • 1ère partie : auto-massage Do-In
  • 2ème partie : massage Shiatsu à deux (côtés du corps)

Les bienfaits du Shiatsu sur la santé

En stimulant la force vitale, le Do In – comme le Shiatsu – disperse les blocages ou tensions, facilite la concentration, calme l’esprit, maintient ou rétablit l’équilibre énergétique du corps. Ces pratiques sont particulièrement efficaces pour lutter contre le stress et les dysfonctionnements qui en découlent. Chacun apprend à se détendre, à mieux se
connaître, à avoir confiance en soi et à vivre harmonieusement avec son environnement.

Françoise Bataillon

F.BataillonEnseignante et praticienne de zen-shiatsu (shiatsu de Masunaga). Diplômée et membre de l’Association Iokaï Shiatsu Europe (AISE) et de la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel (FFST). Après avoir formé de futurs praticiens de shiatsu, se consacre désormais à l’enseignement du shiatsu de relaxation et du Do-In sous forme d’ateliers ou de stages. Poursuit également son activité de soins énergétiques selon les méridiens de Masunaga et les Vaisseaux Merveilleux. Association Productions 2 Lettres : http://www.shiatsu-ap2l.blogspot.com

Informations pratiques

Date et horaires :
Dimanche 20 mars de 10h00 à 13h00

Lieu :
Salles Saint-Roch
35, rue Saint-Roch 75001 Paris (plan d’accès)
Métro : Tuilerie (ligne 1)

Nous nous retrouverons dans la salle Saint-Exupéry. La salle se situe au 2ème étage et est accessible par l’escalier B.

Tarif :

  • 35 euros par personne (plein tarif)
  • 20 euros (étudiant, demandeur d’emploi)

Après l’inscription en ligne, envoyer un chèque d’arrhes de 20 € (10 € tarif réduit) à l’ordre de Guillaume FILLION à l’adresse suivante : 9, rue Michel Faraday 93200 Saint-Denis.

Venez avec une grande serviette ou un tapis de sol et une tenue ample chaude et confortable.

Maximum 16 places

Inscription :

Confirmer votre inscription en suivant le lien ci-dessous :

http://goo.gl/forms/WZsAkfKCGV

Pour plus de renseignements, appeler le 06 62 15 39 11.

 

 

 

Les synchronicités

Les synchronicités sont des coïncidences qui font sens pour la personne qui les perçoit et qui peuvent changer le cours d’une vie. Il s’agit d’événements qui ne devraient pas avoir de liens entre eux et qui, pourtant, éveillent l’attention et viennent signifier quelque chose. Il en est de très simples, qui viennent encourager, rendre vigilant, protéger, orienter…

Quelques exemples :

Une fille vient de perdre son père en montagne. Elle se rend sur les lieux de ce décès. Au même moment, un oiseau blanc se pose à l’endroit où il est tombé, oiseau inhabituel pour le lieu. Pour elle, c’est un signe que tout est bien pour son père et cela l’apaise.

Quand j’ai un souci, un problème à régler, il m’arrive souvent de partir courir une heure. Si, comme cela se produit souvent, il apparaît au cours de ce footing un arc-en-ciel, je le prends comme un signe que tout va bien se passer : l’arc-en-ciel représente pour moi l’alliance entre le divin et l’humain : une façon de se sentir relié à d’autres dimensions qui veillent sur nous…

Certaines synchronicités peuvent littéralement changer une vie. C’est le cas de nombreuses rencontres amoureuses improbables et qui durent. C’est ce que j’ai vécu avec mon épouse à qui je n’aurais jamais osé faire une déclaration d’amour, sortant du séminaire…

J’ai répondu rapidement à ma future épouse à une déclaration d’amour envoyée par carte postale par une autre Sylvie que je n’aurais jamais imaginée pouvoir faire cela. Ma future épouse qui avait les mêmes blocages que moi en a profité pour faire sa propre déclaration.

Plus de 40 ans après, nous sommes toujours ensemble, avec 4 enfants et 9 petits-enfants et une histoire commune d’une grande richesse : comme si une force supérieure nous avait mis sur la route l’un de l’autre.

Qu’est-ce qui fait qu’un taxi pris dans des embouteillages fait rater le départ d’un passager dans un avion qui va s’écraser ? Le hasard ? Qu’est-ce qui a pu faire que, somnolent à côté de mon épouse sur une autoroute, je me réveille juste pour lui dire : « attention au camion », au moment ou celui-ci commençait à se retourner, permettant à Sylvie d’éviter l’accident ?

Ces faits sont très nombreux si on y prête attention.

Dans ce premier texte, je voudrais juste inviter les lecteurs à prendre conscience dans leur vie de toutes ces situations qui peuvent faire sens pour celui qui les vit. Ils verront que la vie est très riche en de tels évènements. Je pense même que ce sont ces évènements qui nous permettent de suivre notre chemin de vie de façon plus ou moins sinueuse en parsemant la route de signaux indicateurs…

Dans un prochain texte, j’aborderai comment cela peut s’expliquer : cela fait selon moi appel à la fois à la conscience, à la notion d’hologramme, de champs morphogénétiques et de multiples incarnations.

Dr Dominique Bourdin, Holo-Thérapeute
www.holobiolistic.eu

Deux conceptions différentes de l’être humain

Voici que se pose la grande question du sens de la maladie, infectieuse ou non : hasard ou nécessité ? Comme disait Monod. Einstein disait que le hasard est une façon pour Dieu d’intervenir incognito… Mais la société n’a-t-elle pas tué Dieu, ou cette réalité qui nous dépasse et donne du sens ? Là s’affrontent deux conceptions différentes de l’être humain. Elles sont incompatibles. Or toute médecine s’appuie sur une conception de l’être humain.

L’homme est une machine et la maladie est une fatalité

Et il se trouve que la médecine occidentale, qui se prétend scientifique, s’appuie sur une conception de la nature et de l’homme matérialiste et réductionniste : l’homme est considéré comme une machine, ou plutôt un ensemble de pièces détachées, vouées à tomber en panne (malades).

Ceci donne une médecine de fatalité, d’irresponsabilité, de dépendance, et qui ne s’occupe que de la matière, de plus en plus parcellisée… sans se préoccuper ni du vibratoire, qui est pourtant le développement normal de la biologie suivant la physique des particules… ni du sens.

Ceci donne une médecine de diagnostiques : chaque maladie constitue une case. La détermination de la case est nécessaire au traitement, qui est limité à des médicaments chimiques, des opérations et de la radio-thérapie. Ce protocole bâtit la fortune des laboratoires sur le dos de la sécurité sociale et donc des cotisations ; je vous invite à ce sujet à lire le livre « le racket des laboratoires pharmaceutiques » de Michèle Rivasi…

Ce qui sort de cette liste est généralement mis au pilori du charlatanisme et les auteurs en sont vilipendés…

Les vaccinations sont présentées comme une évidente prévention, sans études indépendantes probantes. Ceci représente une manne considérable qui sert aussi à financer les politiques qui prennent les décisions… Comme disait Coluche : « il ne faut pas nous prendre que pour des cons ».

L’homme est un être en évolution et la maladie est une opportunité pour progresser

Et si nous changions de paradigme, de façon de voir la vie et l’être humain ? Et si la vie avait un sens, une « téléonomie », pour reprendre les termes de Teilhard de Chardin ?

Supposons que l’homme soit un être en évolution vers plus d’être et que la vie soit un chemin sur lequel on trouve beaucoup d’aide et des embûches, toutes choses pour nous faire progresser. Dans cette perspective, la maladie a un sens : elle dit le mal que nous n’arrivons pas à exprimer autrement. Je considère que c’est vrai pour toute maladie, dont les maladies infectieuses.

A suivre.

Dr Dominique Bourdin, Holo-Thérapeute
www.holobiolistic.eu

Qu’est-ce qu’on mange ce soir ?

Aujourd’hui nous allons parler cuisine mais pas n’importe laquelle. J’ai envie de vous parler cuisine bio, nutritive et à la fois gourmande. J’ai participé le 20 février dernier à l’atelier culinaire d’Emmanuelle LERBRET, naturopathe de profession et contributrice dans notre rubrique Alimentation durable. Suite à cet atelier je vous livre dans ces quelques lignes une recette gourmande et rapide à préparer.

En ce samedi 20 février pluvieux, je me suis rendu à cet atelier pour mieux comprendre les bienfaits d’une cuisine plus proche de nos besoins nutritionnels et gourmande. L’ambiance était chaleureuse et j’ai pris beaucoup de plaisir à apprendre de nouvelles façon de cuisiner. Je parts du constat que nous pouvons manger une alimentation plus respectueuse de notre corps sans se privé.

J’ai découvert de nouvelles saveurs en cuisinant avec les participantes 5 recettes à tomber à la renverse. Je vous livre sans plus attendre celle qui m’a le plus séduite et impressionner. La tarte sarrasine aux brocolis.

En lieu et place d’une pâte à tarte classique, vous utilisez les galettes de sarrasin. La tenue est parfaite en fin de cuisson et le résultat est fort sympathique. Moi qui suis fana de galette, je n’en suis pas revenu.

Les avantages des galettes de sarrasin

Les galettes de sarrasin sans gluten, sans graisse et sans sucre ajouté vont faire office de pâte à tarte. Cette tarte aux légumes contient aussi des protéines (œuf, fromage, soja) et constitue un plat complet accompagnée d’une salade.

La recette de la tarte sarrasine aux brocolis, roquefort et noix

Cette recette est à servir avec une salade d’endives à l’huile de noix et à la ciboulette.

Ingrédients

  • 500g de brocolis surgelés
  • 100g de roquefort (à défaut bleu d’auvergne)
  • 3 œufs
  • 1 poignée de noix
  • 1 brick de crème soja cuisine (250ml)
  • 3 galettes de sarrasin
  • sel

Préparation

  • Mettre les brocolis surgelés 10 mn dans le cuit-vapeur et faire chauffer le four à 180°.
  • Dans une casserole mettre la crème de soja à chauffer et y faire fondre le roquefort
  • Ajouter les œufs, bien mélanger et ajuster l’assaisonnement
  • Superposer 3 galettes de sarrasin dans une tôle
  • Garnir les galettes avec les brocolis et les noix et napper de la préparation
  • Enfourner 15/20 mn

Les variantes

Épinards, champignons, estragon.
Ratatouille surgelée, olives noires.
Courgettes, pesto, pignons.

Je vous dis à bientôt pour partager avec vous une nouvelle recette de cuisine bio. Normalement le mois prochain je vous parlerais recette de cuisine à base de soja. Si vous souhaitez vous aussi participer à un atelier de cuisine à l’Atelier Naturo, rendez-vous le samedi 12 mars à l’atelier Naturo Cook « Le soja dans tous ses états » à partir de 11 heures.

Voir le programme des activités de l’Atelier Naturo sur le site d’Emmanuelle LERBRET

L’activité enzymatique : les clefs de la vie

« L’encyclopédie médicale définit la vie comme étant l’interaction régulée de tous les processus accomplis par les enzymes dans le corps humain. En conséquence, la maladie est, de manière logique une perturbation de cette interaction harmonieuse des enzymes » Journal du CINAK (Centre international de neurologie appliquée – Février 2008)

Enzyme vient du grec EN (dans) ZUME (levain).

C’est dans la levure, substance chargée en micro organismes capables de transformer le sucre en alcool, que les premières enzymes ont été identifiées.

Notre organisme possèderait environ 16 000 enzymes différentes dans chaque cellule. Appelées aussi ferments ou diastases par le Dr Kousmine, ces molécules, principalement d’origine protéiques , gagnent à être connues car elles sont quelque part les garantes de notre vitalité.

Les ingénieurs chimistes de notre corps

Les enzymes régissent l’ensemble des réactions chimiques de notre corps, cette biochimie qui génère la vie.

Le rôle d’une (un) enzyme est d’aider nos cellules à produire quotidiennement quelques 200 millions de réactions chimiques : Digestion, transformation, construction, destruction, conduction, détoxification … Sans les enzymes toutes ces opérations se feraient mais de façon si laborieuse qu’elles ne permettraient pas la vie.

Pour être concret, prenons l’exemple d’un morceau de sucre blanc jeté dans un café. Le sucre est composé de molécules de saccharose. Celui-ci ne peut pas être assimilé par l’organisme tel quel. Ni l’eau, ni la chaleur, ni le tourbillon provoqué par la cuillère ne parviendront à « casser » ce saccharose en deux molécules plus petites : glucose et fructose qui, elles, pourront arriver jusqu’à vos cellules. Seule l’intervention d’une enzyme spécifique, la saccharase, permettra de couper le saccharose.

Différentes classes d’enzymes sont à distinguer :

  • Les enzymes digestives : produites par les organes digestifs, elles agissent tout le long du tube digestif : bouche, estomac, intestin. Leur rôle est de procéder à la digestion des aliments.
  • Les enzymes métaboliques : fabriquées par notre organisme à partir d’acides aminés, elles régissent toutes les réactions chimiques de nos cellules.
  • Les enzymes alimentaires : présentes dans les aliments crus, les produits lacto-fermentés et les graines germées. Avec leurs propres enzymes, ces aliments peuvent « s’auto digérer ».

Lire la suite de l’article

Emmanuelle Lerbret – Naturopathe
L’Atelier Naturo

Chronique sur les synchronicités

Je vous propose une chronique par épisodes pour aborder de façon poétique et imagée une conception de l’être humain, de l’univers et de la conscience, qui permet de comprendre les synchronicités mais aussi bien d’autres notions…

Épisode 1

Je ressens comme si je m’éveillais. Je suis seul, dans un vide immense, il n’y a rien autour à l’infini. Pourtant, je ressens de la plénitude, de la joie,  du bonheur, une sensation d’amour intense, comme une présence.
Des impressions me reviennent : je reviens d’un voyage sur une planète magnifique ; j’étais une goute d’eau ; j’ai voyagé dans un monde extraordinaire.
Je me suis fondue dans une multitude de goutes, un océan d’eau avec de nombreux êtres vivants, des plantes,  des animaux de toutes tailles.
Je voyageais de l’un à l’autre, de l’un dans l’autre, d’émerveillements en émerveillements.
Et puis, après une intense chaleur, je me suis retrouvée dans l’air, poussée par le vent, avec d’autres. Nous sommes retombées sous forme de cristaux en haut d’une montagne, puis nous sommes descendues dans un torrent, envoyées de pierres en pierres, rencontrant là aussi une multitude d’êtres vivants, plantes et animaux.
Absorbées et rejetées par les uns et les autres… et puis j’ai l’impression de m’être endormie et je viens de me réveiller avec une sensation d’être imprégnée de toutes ces richesses vécues dans un endroit aux confins de l’univers.

J’ai des difficultés à réaliser : où je suis, qui je suis, que fais-je ici ?

Et là, c’est comme si je dialoguais avec moi, mais aussi avec une multitude d’autres autour et en moi…. Un et plusieurs à la fois ; étrange sensation…

A suivre.

Dr Dominique Bourdin, Holo-Thérapeute
www.holobiolistic.eu

Le système immunitaire, un système de défense surprenant

Ce n’est pas d’abord un système de défense, mais un système de communication. Les microbes ne sont pas d’abord des agents pathogènes, mais des vecteurs d’informations.

Nous sommes constitués d’un ensemble de virus et de bactéries : nos cellules, assemblées pour former un corps complexe. Le système immunitaire est capable d’échanger avec les virus et bactéries indépendants, des informations pour maintenir l’intégrité du corps et poursuivre son évolution.

Ceci fonctionne très bien, tant que le système n’est pas perturbé par des informations qui arrivent à un moment inopportun (et accompagné de poisons) : les vaccinations. Et tant que les virus et bactéries ne sont pas sans cesse modifiés par des traitements intempestifs auxquels ils s’adaptent vite et bien : les antibiotiques et les antiviraux.

Cette agression permanente du corps ouvre la porte à de nombreuses épidémies qui risquent d’être de plus en plus meurtrières.

L’infection / le virus marque souvent un cap de progrès important chez l’enfant. Traité naturellement, il permet de se sentir mieux après qu’avant.

Observons maintenant ce qui se passe lorsque survient une infection.

C’était caractéristique chez les enfants non ou peu vaccinés : un petit qui déclarait une maladie de l’enfant se trouvait mieux après qu’avant. Il avait vécu une transformation : croissance, autonomie, acquisition de langage…

Quand quelqu’un attrape la grippe et qu’il observe sa vie, il constate généralement que celle-ci n’arrive pas par hasard. Il avait trop mangé ou trop bu, il était fatigué, éprouvait le besoin de se reposer, d’éliminer, de prendre du recul par rapport à une situation difficile ou stressante…

Et si la maladie est accompagnée par des moyens simples, tisanes, plantes, argile, repos, homéopathie, huiles essentielles, lavement…., la personne sort de sa maladie plus en forme qu’avant. Le virus ou la bactérie a été un facteur de transformation et d’évolution.

Les antibiotiques affaiblissent l’organisme

Lorsque la maladie est traitée avec des produits chimiques toxiques, la personne met du temps à s’en remettre. Traitée aux antibiotiques, elle récidive souvent plusieurs fois, ce qui fait dire à un pharmacien que je connais très bien : « quand nous voyons arriver une ordonnance d’antibiotiques pour un enfant en début d’hiver, nous nous réjouissons car nous savons qu’elle sera renouvelée plusieurs fois ».

Dr Dominique Bourdin

Diplômé en Médecine du Sport et en Acupuncture, Dominique Bourdin bénéficie d’une solide expérience de médecin et de psychothérapeute (ayant exercé près de vingt ans la médecine générale et l’acupuncture, et la psychothérapie pendant plus de dix ans).

Également formé en Sciences et en Théologie, sa quête est perpétuelle : comprendre l’être humain et le sens qu’il peut donner à sa vie.

Comment repérer une relation qui absorbe votre énergie

En communication relationnelle, je parle souvent des « vampires ». Bien sûr, rien à voir avec Dracula et Cie car on ne vient pas vous prendre votre sang. Toutefois, ces « vampires » vous ponctionnent votre vitalité pour se recharger eux-mêmes ou en tirer un quelconque bénéfice. Et cela vous dévitalisera de toute façon.

Vampires émotionnels

Les vampires émotionnels sont des personnes normales chargées de négativité qui s’alimentent de notre énergie et de notre bonne humeur.

En apparence, il est compliqué de les reconnaître car elles sont souvent normales et sans signes distinctifs. Néanmoins, elles usent de leur charme et séduisent à tout va. Entre le beau et fringant businessman et la femme-enfant, il n’y a que peu de différences.

Nous leur faisons naturellement confiance car elles nous paraissent si sympathiques, si joyeuses, si pétillantes. Ces personnes savent comment attirer et ne s’en privent pas.

Elles ont peu d’état d’âme et vont crier haut et fort qu’au nom d’un « je ne sais quoi », elles sont libres de faire comme elles le veulent sans intention de nuire, bien évidemment.

Toutefois, vous allez être manipulé-e avec des sourires, des belles paroles, de bonnes intentions et elles vont, en un tour de main, vous essorer.

Elles ont besoin d’attirer l’attention sur elles. Et tous les coups sont permis. Elles peuvent vous faire croire que vous êtes extraordinaire juste pour vous conserver dans leur propre intérêt. Elles peuvent aussi se victimiser devant les autres en vous faisant passer pour leur tortionnaire. Mais devant vous, elles afficheront toujours leur plus beau sourire mielleux.
Ce sont souvent des adultes qui se comportent comme des enfants sur le plan de l’affectif. En effet, vous pouvez avoir devant vous une personne très professionnelle et complètement immature sur le plan affectif.

Ces personnes ne réfléchissent qu’en fonction de ce que ça va leur rapporter. Elles savent intelligemment tirer la couverture à elles sans se soucier de l’impact que ça peut avoir sur les autres. Elles agissent le plus souvent auprès de vous si vous êtes quelqu’un en manque de confiance ou d’estime envers vous. Et quand elle trouve la faille, elle s’y engouffre.

Elles sabotent régulièrement ce que vous voulez mettre en place tout en s’excusant de ne pas  l’avoir fait exprès.

Elles vous sollicitent de façon perverse. Elles peuvent entamer une conversation banale et la récupérer à leur avantage. Et sans que vous vous en aperceviez, elles aspirent votre vitalité, vos conseils, votre gentillesse et se sentent super bien à vos côtés.

Au départ, vous ne vous rendez compte de rien. Au fur et à mesure du temps qui passe, vous commencez à ressentir des émotions conflictuelles et une réelle fatigue d’usure. Vous mettez cela sur le compte de votre cadence de vie et vous ne faites le rapprochement que lorsque cela vous saute aux yeux.

Ce type de personne peut aussi bien être un membre de votre famille qu’un collègue de travail.

Il n’est pas toujours simple de s’en éloigner et de s’en protéger.

Quelques moyens pour s’en tirer sans trop de mal

  • Mettez fin à la relation le plus tôt possible et éloignez-vous de ces « parasites »
  • Essayez de regarder ce qui fait de vous une proie potentielle de ce type d’individu
  • Construisez votre confiance en vous
  • Posez vos limites
  • Prenez en charge votre besoin de reconnaissance pour dépendre le moins possible d’une recherche affective à l’extérieur qui serait nuisible
  • Protégez votre intimité, ne la racontez pas à tout le monde, gardez un jardin secret
  • Existez par vous-même et non dans le regard des autres
  • Laissez à l’autre sa capacité de remise en question
  • Enlevez votre cape de sauveur

Sachez que ces personnes n’auront aucune fierté à revenir vers vous pour continuer ce qu’elles savent faire le mieux : parasiter, nuire et vous épuiser tout en vous charmant.

Alors, dès que vous repérez ce type de comportement, fermez fermement la porte et renforcez votre estime envers vous.

Dans le temps, vous verrez que vous ne croiserez plus ce genre de personnes.

Patricia Voisin

Entreprendre, une posture et un état d’esprit !

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑