Bonjour Emmanuelle cela fait quelques temps que tu écris pour Plus zen la vie plus précisément pour la rubrique « Alimentation durable » et je souhaiterais que nos lecteurs fassent plus ample connaissance avec toi.

Raconte-nous ton parcours professionnel et comment t’es venu l’envie de devenir naturopathe ?

J’ai commencé à travailler jeune, à 18 ans un peu par hasard dans une agence de relations presse qui gérait des lancements de films et de pièces de théâtre. J’ai évolué dans ce milieu des médias et de la communication ensuite pendant 22 ans. A titre personnel, j’ai commencé à m’intéresser aux médecines parallèles à la naissance de mon premier fils en 1997. J’ai découvert l’ostéopathie et l’homéopathie qui m’ont apportées des solutions là où la médecine classique n’avait que de la chimie inefficace a me proposer.
Par la suite j’ai continué à m’intéresser aux solutions alternatives et j’ai découvert l’incroyable pourvoir des palntes avec les huiles essentielles.

En 2010, ma carrière professionnelle ne me satisfaisait plus , tout ce stress que je mobilisais pour des futilités me parut tout à coup ridicule et j’avais envie de changement, d’authenticité de me sentir vraiment utile. C’est en 2010, en pleine épidémie de grippe H1N1 qu’un soir en conseillant des huiles essentielles anti virales à ma meilleure amie elle me dit : « toi tu finiras là-dedans ». C’était donc ça que j’avais envie de faire au fond de moi, accompagner les autres .

C’est ainsi que j’ai découvert la naturopathie et que j’ai entamé un long parcours, pas toujours facile pour faire changer ma vie.

Aujourd’hui quels sont les activités que tu proposes dans ton atelier ?

J’ai créé l’atelier Naturo en 2013, mon objectif était de faire un lieu où les gens puissent trouver un accompagnement dans leur mieux-être. Je reçois en consultation , j’anime des ateliers de cuisine saine et gourmande. L’objectif n’est pas d’acquérir des techniques de grands chefs mais tout simplement de comprendre comment manger simplement et surtout sainement au quotidien. Enfin je propose soit à l’atelier, soit en entreprise des conférences ou des ateliers thématiques pour inciter à la prévention. C’est un mot dont on parle beaucoup mais en pratique on ne fait pas grand-chose. Peu de gens prennent conscience que leur santé leur appartient et que c’est à eux d’en prendre soin avant tout. Le médecin n’est là que lorsqu’on est déjà malade et il y a tellement de choses simples à faire pour ne pas tomber malade ! On ne se rend pas compte à quel point l’alimentation est un outil puissant dans la santé pour le meilleur comme pour le pire.

Enfin je collabore avec des partenaires qui proposent des cours de yoga et de pilates, deux disciplines corporelles que j’aime beaucoup car elles allient un travail intelligent du corps et un lâcher prise de la tête.

Quelles sont les raisons qui motivent les gens qui viennent te voir ? Y-a-t-il des symptômes que tu retrouves souvent ?

J’ai des personnes de tous les âges et de tous les profils même si il y a quand même une majorité de femmes. Les troubles digestifs, le stress et la fatigue sont les plaintes que je retrouve le plus souvent et c’est normal car ils sont liés. Bien souvent les personnes qui consultent un naturopathe sont ceux pour lesquels la médecine classique ne donne pas de résultat, et pour cause, les solutions ne passent pas par les médicaments. Le propre de la naturopathie est de trouver les causes qui perturbent la personne et de les supprimer. Si par exemple vous avez des problèmes digestifs récurrents, vous allez prendre un traitement anti…  Mais si vos problèmes de ventre sont liés à un stress mal géré les médicaments anti… ne serviront pas à grand-chose. C’est le stress qu’il faudra gérer et cela peut se faire de mille et une façons selon la personne. Les changements alimentaires sont une des premières mesures, on oublie souvent que le contenu de notre assiette nourri aussi notre tête !

As-tu des projets d’avenir dans la perspective de développer ton atelier ?

Je tiens à développer mes interventions en entreprise pour aller au-devant des gens, car c’est là qu’ils ont le plus besoin d’être sensibilisés . Certains dirigeants commencent à prendre conscience que des collaborateurs en bonne santé, moins stressés sont des collaborateurs plus performants. Je viens du monde de l’entreprise et je suis effarée de voir qu’une des plus grandes politiques managériale c’est la pression, toujours plus de pression. Il faut que cela cesse. Nous restons des êtres humains pas des machines et nos besoins physiologiques n’ont pas tellement changé depuis notre ancêtre Cro-Magnon. C’est bien cela le problème, à force de nous éloigner de la nature de ne plus nourrir correctement notre corps et de saturer notre tête … Qu’allons-nous devenir ?

C’est un peu utopique mais c’est ce message là que j’essaye de faire passer, certain en ont déjà pris conscience, d’autres pas encore et le comprendront parfois bien tard … quand il seront déjà malades.

Merci Emmanuelle d’avoir répondu à mon interview.

Si vous souhaitez connaître en détail l’Atelier Naturo et découvrir l’agenda des activités, connectez-vous à http://www.lateliernaturo.fr/ et retrouvez l’Atelier Naturo sur facebook à l’adresse suivante : https://www.facebook.com/pages/Latelier-naturo/269795539822169