Quand on questionne les gens sur leur digestion ceux-ci parlent immédiatement de leur estomac. C’est certes un des organes majeurs, mais ce n’est qu’une étape sur le long parcours de nos aliments de la bouche à l’anus !

A partir du moment où nous ingérons un quelconque aliment, celui-ci va cheminer tout au long de notre tube digestif, va subir de nombreuses transformations grâce aux différents mouvements de nos organes, à l’intervention de nombreuses substances comme les enzymes, les mucus, l’acide chlorhydrique, les sels biliaires …

Voyons de plus près les différentes étapes de la digestion avec ses différents acteurs et les enjeux.

Les différentes étapes de la digestion :

  • Bouche : Mastication – Broyage – secrétions salivaires
    A ce stade, grâce aux enzymes contenus dans la salive, il s’effectue une prédigestion des amidons
  • Œsophage : Déglutition involontaire
    Un mucus vient lubrifier les aliments.
  • Estomac : Mélange des aliments – Début de la dégradation chimique
    Les mouvements de l’estomac mélangent les aliments (devenu le bol alimentaire), l’acide chlorhydrique joue une fonction bactéricide et favorise l’action des enzymes spécialisées dans la digestion des protéines
  • Intestin grêle : Organe principal de la digestion – Absorption de la quasi-totalité des substances.
    Les grosses molécules alimentaires sont découpées par les enzymes digestives en petites particules assimilables par les cellules de la paroi intestinale. Le pancréas secrète les enzymes nécessaires à cette digestion chimique et la vésicule biliaire libère de la bile pour favoriser l’absorption des graisses.

Colon : Achèvement de la digestion de certaines molécules par la flore intestinale – Elaboration des matières fécales et synthèse de la vitamine K.
Dans le colon ascendant, l’achèvement de la digestion des glucides se fait par fermentation, dans le colon descendant, celle des protéines par putréfaction. Ces fermentations provoquent naturellement des gaz qui peuvent devenir gênants s’ils sont trop abondants et surtout seront un signe majeur d’un déséquilibre de la flore résidente.

Lire la suite de l’article

Emmanuelle Lerbret – Naturopathe

L’Atelier Naturo
santé-durableLOGO_2014-263x300